Image de Ciruja

Ciruja

Cher lecteur, bonjour, Je suis un écrivain amateur, voyageur, chercheur en sensations et j'ai quelques petites nouvelles sorties de mon sac à malices qui ne devraient pas te déplaire.

177 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Histoires d'Abdel Hakimov

Il avait une longue barbe noire parfumée au henné, une moustache en pointe, un long visage taillé comme une lame de couteau, un nez d’aigle, des yeux perçants, la peau bistre, la tête ceinte... [+]


Qualifié Le Prince oublié 2020
Nouvelles

Un professeur bien discret

Comme chaque matin lorsqu’il allait travailler, il enfila son manteau, sortir en laissant claquer la porte cochère puis se dirigea vers l’arrêt de bus le plus proche. Mais ce jour-là, le 153... [+]


Très très courts

De retour

Je ne suis rien. Rien qu’une silhouette claire, ce soir là, à la terrasse d’un café, perdue dans la fumée des cigarettes et l’amertume de la bière. Je m’appelle Vidal, j’étais parti il... [+]


Très très courts

Le pari

Pour Graziela Mendy, c’était des vacances payées à l’œil à l’autre bout du monde, en Thaïlande, dans un pays qu’elle connaissait par la télé et les racontars de la cité. Une... [+]


Qualifié Court et noir 2018
Nouvelles

Le retour de l´Espagnol

Il revenait dans son quartier natal, au Mirail, après cinq ans d’absence, les grands en avaient fait leurs gorges chaudes du retour de l’enfant prodigue après tant d’absence. Un de ses potes... [+]


Qualifié Grand Prix Été 2018
Très très courts

Pancho

J’ai trente ans, la coupe au bol, les mains habiles, l’habit élimé mais la jambe toujours alerte. Mon sombrero de bandit mexicain est mon signe de ralliement à l’aventure avec un grand... [+]


Très très courts

Por una cabeza

Mozart du ciseau, Beethoven de la lame, Verdi de la lotion, Ramon Lezcano officiait depuis la fin des années cinquante dans un vieux salon décati de l’avenue San Martin à San Miguel de Tucuman... [+]


Qualifié Grand Prix Hiver 2018
Très très courts

Le coup du Danois

Yvan Gicquel marchait sur la voie ferrée abandonnée qui prolongeait la rue de Nantes. Un chemin long et difficile. Pas une âme qui vive.
Pour se donner de la contenance dans cet espace isolé et... [+]


Très très courts

Boulevard de Strasbourg

Lesté de quelques kilos superflus, résultant de ma paresse, de ma gourmandise et de mon conformisme petit-bourgeois, je chevauche ce Vélib tant aimé qui va changer de propriétaire.
La nuit a... [+]


Très très courts

Les deux boxeurs

Paul était un homme à part. Grand, mince, agile et souple, il avait choisi la boxe alors qu’il avait d’évidentes dispositions pour les études et qu’il venait d’un milieu bourgeois et... [+]


Finaliste - Jury Grand Prix Automne 2017
Très très courts

Le pré héroïque de l’enfance

Une pelouse au gazon irrégulier. Deux sapins en cure d’amaigrissement face aux garages de la résidence. De l’autre côté, deux immenses sapins où nous aurions pu nous cacher au grand dam des... [+]


Très très courts

Le trajet

Le café avait été vite pris, il était fort et amer. Mon ventre gargouillait mais je n’avais pas le temps de passer au dégazage, il fallait que je sorte, je disposais de trente minutes pour me... [+]