Image de True Badour

True Badour

J’ai toujours écrit pour dire sans me dire...
Depuis six ans, je réalise enfin mon rêve. J’ai commencé par la micro-nouvelle avant de me lancer dans un domaine qui me fascinait en écrivant, moi le scientifique, mon premier poème : un sonnet !
Sa rigueur me contraignait et me sécurisait à la fois. Depuis, humblement, c’est mon oasis.

112 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Aimer la vie

Qu’aimerais-tu me dire à cet âge avancé ?
Éternel amoureux, toujours si volontaire,
Refuser d’être vieux, recule... [+]

En compétition Grand Prix Printemps 2021
Très très courts

Animal au poil

Dans un chenil, au fond de la cour d'un grand restaurant, vivait un couple de chiens. Le mâle, un gros chien-loup, monstrueux, enfermé toute la journée était libéré la nuit au cours de laquelle... [+]

Très très courts

Envie de vie

C'est toujours ma préférée et elle le restera probablement pour toujours car elle est associée à un moment de ma vie. L'entendre ou y faire allusion nous rappelle inexorablement cet instant... [+]

Poèmes

Ascension

À vouloir sublimer ses amours éternelles,
L'impossible est bravé, plus ardent que l'éclair,
On fixe le soleil jusqu'à... [+]

Nouvelles

À l’abri des regards

Une journaliste élégante et raffinée se prépare pour l’interview d’une célébrité. Elle sait pertinemment que l’homme qui lui fera face est beau, riche et même sympathique. Soucieuse de... [+]

Très très courts

Si on chantait ?

Quinze ans, l’âge du paradoxe. Le rêve flirtait avec une solitude qui s’installait inexorablement. Une attente et une interrogation sur soi. L’envie cachée de découverte de l’autre. Pierre... [+]

Poèmes

Un nom prédestiné

Un esquif sans personne à bord,
Amarré bien seul dans un port.
La marée haute l'a lâché
Tant il était bien... [+]