Bicquet

Chroniques d'un homme crétin-raté.

Très très courts

Noir, comme mon âme

À la fleur blonde que je n'ai pas osé cueillir. Je te dédies ces quelques mots.
Je savais que tu voulais échanger quelques phrases dans le couloir du lycée, hélas, tu m'aurais aimé comme on... [+]

Très très courts

Marche à l'esprit vagabond

L'étoile la première de la nuit, tu es la source qui m'abreuve d'une douce quiétude intérieure lorsque je marche seul le soir aux auréoles brumeuses des lumières de la cité désertée. De la... [+]

Poèmes

Les vallées de ton être

De ton corps s'exhale ce parfum de scandale
D'une forte chaleur, tel l'herbe fraîchement coupé
Sous l'Ondée matinale... [+]