Image de Artoarto

Artoarto

J'ai parlé patois jusqu'à mes quinze ans, on disait de moi que j'étais un taiseux. Je ne supportais pas la campagne, le monde des pauvres paysans et d'être de la DASS. Une bête de somme, j'étais ça avant. Un demi siècle plus tard, je me suis adapté au monde, je suis libre, je n'ai rien pardonné, j'ai juste mis les points sur les i. L'écriture, la lecture m'ont sauvé de toute cette violence !

14 abonnés

Poèmes

Je m'allonge et je songe

C’est une longue agonie pour celui qui se trompe
Qui gâche les moindres chances tous les dons qu’il avait
Que les autres... [+]

Poèmes

Est ce que ça te tente ?

Tu fais partie du décor
Comme les platanes plantés là
Même Dieu semble d’accord
Il n’y a pas de mal à ça
Dès que... [+]

Poèmes

Je ne suis pas fou

Je ne suis pas fou
Je suis comme vous
Un petit trou
Du cul tout mou
Je me réveille
Si j’ai dormi
Je fume trois clopes
Je... [+]

Poèmes

Je suis une petite fille

Je suis une petite fille trop sage
Trop en mon coeur trop dans les nuages
Le tranchant de mes ongles trop longs comme un... [+]

Très très courts

Je mate le cul

Je mate le cul
I
In
Ineptes
À l’amour
Des filles
Des pépètes qui s’la pètent
Mes yeux sont hypnotisés
Par la danse de leur peau douce
De leurs seins ronds qui poussent
Et la... [+]

Très très courts

Ruptures nocturnes

Du bout de mon iphone fendu, je lui ai avoué qu'elle ne servait à rien, que nos routes n'avaient évidemment pas le même destin. J'ai regardé les étoiles au plafond du bar bruyant. j'ai pensé... [+]