Image de Adeline Rogeaux

Adeline Rogeaux

Malaise. Glauque. Horrifique.

J'aime tranposer des émotions cachées quelque part en chacun de nous. La petite part de monstre enfouie, la petite voix qu'on fait tous taire...

Bonne lecture !

274 abonnés


À LA UNE
Très très courts

On s'y attendait pas.

Abasourdis. C'est le mot qui convient quand on nous a annoncé le verdict.
Cancer. Stade 4. Fulgurant, rapide, sans appel.
On aurait pu croire que c'était moi qui devais mouri... [+]

Qualifié Prose en rose 2020
Nouvelles

Wikikoa

— Paul ! Paul ! hurlait depuis des heures Mike dans la forêt de Wikikoa. Paul, reviens mon garçon ! Suis ma voix !
Hélas, ses appels demeuraient vains. Son fils ne répondait pas... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2020
Très très courts

Cours !

L'air est glacial. La forêt n'est qu'obscurité.
Cours ! Respire !
Froid, ténèbres.
Cours, cours !
Je m' inflige cette unique consigne.
Cours !... [+]

Qualifié 72h 1ère édition
Très très courts

Tommy dans la brume

Tommy se réveilla dans l’habitacle de la voiture, sonné.
Il ne s’était pas rendu compte que sa tête avait cogné le volant.
L’accident avait été rapide, brutal, sans témoins. La... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Printemps 2020
Très très courts

Le vieux et le hachis-parmentier

Le petit vieux s'était arrêté devant un café miteux. Il parcourait la ville depuis des heures maintenant. S'échapper de la maison de retraite, où il était résident depuis une semaine, avait... [+]

Qualifié La Mort en cavale 2019
Très très courts

Rapport de police

Tchak tchak
Bruit de machine à écrire.
— Vous vous nommez Byron Merden, est-ce exact ?
J’hésite même pas, je réponds, d’un ton enjoué :
— Oui m’sieur !
Il me regarde... [+]

Lauréat - Jury Grand Prix Automne 19
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Elle était si...

Elle était belle ma dulcinée. Tendre, et si pleine d'humour.
Je me souviens des soirées au canapé, emmitouflés dans notre plaid, une tasse de café sur la table basse, devant nos pages... [+]

Très très courts

Le train de 8H08

Il est 8h00. Je reste assise sur le banc du quai B, je sais qu'il va arriver. Il arrive toujours à 8h. Heureusement que la gare est abritée. Il fait si froid.
Il est beau, mon prince charmant... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
Poèmes

Avorton

Petite poussière de ciel...Petite étoile,
Lambeau de chair, de chromosome.
Je t'ai déchiré de mes entrailles
Je t'ai... [+]