Image de Abel Delabre

Abel Delabre

Étudiant en Lettres Modernes, passionné par le pouvoir et par la magie des mots qui nous transportent, j’ai pour projet de me faire publier pour partager mon univers avec vous.

49 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Astre trompeur

Voir le Soleil se lever à l’Est,
Le voir à l’Ouest se retirer;
La Nature même est un Théâtre;
C’est un doux songe volubile.

Très très courts

Amour parfait

Je l’ai rencontré et comme si tout était une évidence, la connexion s’est faite immédiatement. Le courant est passé et coulait comme l’eau d’un petit ruisseau dans le calme d’une forêt... [+]

Poèmes

Cité du coeur

Dans le silence j’ai divagué
Egaré dans l’océan
Dans les ténèbres tenaillant
D’une cathédrale abandonnée... [+]

Poèmes

Sablier

Parfois les mots nous blessent, parfois ils nous détruisent
Victime d’un commentaire, d’une critique erronée
Nos rêves... [+]

Poèmes

Sacrilège

Je m’en allais prier comme tous les jeudis,
Dans l’église de ma ville, de ma jeunesse.
Ce jour-là nous étions trois... [+]

Poèmes

Déréliction

Après de longs mois, tous élancés de souffrance
Contemplant isolé la langueur éternelle
Des jours clos infinis et... [+]

Poèmes

Land de coeur

Le volcan éminent teinte de sentiment,
La chaleur de mon coeur écrou de trimardeur.
Le lancinant mouvement câlinant de... [+]

Poèmes

Elevation

Dans les Ténèbres,
Tempête le vent,
Marées déchainées fulminent;
Gouffre ardent, Mal Heure .
Temps expiré mort... [+]

Très très courts

L'oubli

C’était une nuit sans étoile et sans lune. Une sombre nuit de terreur. Je m’en souviens bien. Les nuages rodaient dans le ciel tels des bêtes féroces prêtent à tout dévorer. Les arbres... [+]

Qualifié La Mort en cavale 2019
Très très courts

George et le Temps...

Les aiguilles claquaient sur le cadran blanc de l’horloge, avançant lentement et en rythme dans un tic tac mélancolique. Eprit par le mystère et par la curiosité du temps passé, du temps qui... [+]