Que la vie est belle !

il y a
3 min
5934
lectures
552
Lauréat
Public
Recommandé

Je n'ai pas la prétention d'avoir du talent, j'ai simplement le coeur à faire de mon mieux. Alors je vais continuer à m'entraîner, à écrire des histoires gaies, tristes ou complètement  [+]

Image de Printemps 2015
Je me suis levé ce matin et j’ai trois ans. Maman me réveille avec un gros câlin. Elle a fait des crêpes. Miam ! que c’est bon ! Il fait beau et nous partons nous promener. Le soleil chatouille mon œil. Au parc, je retrouve mes copains. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai sept ans. Aujourd’hui, nous allons au cirque en famille, avec mes cousins et mes cousines. Le clown me fait rire aux éclats avec ses tours. J’ouvre de grands yeux devant le trapéziste et le dresseur de tigres. Mon oncle me paie une glace. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai douze ans. Papa m’emmène en balade et me parle de lui, de son enfance. Nous nous installons pour pique-niquer. Nous faisons une fantastique partie de foot. Puis nous nous baignons dans le lac. Papa me prend sur ses épaules et me jette dans l’eau. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai dix-huit ans. Je donne un baiser à une fille pour la première fois. C’est la plus jolie de toutes. Je suis fou amoureux et mon cœur bat la chamade. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai vingt-trois ans. Je me marie avec mon premier amour. Sa robe est blanche, pleine de dentelles. Ses cheveux sont relevés en un magnifique chignon avec des perles accrochées ici et là. Elle est mignonne, gentille, douce et intelligente. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai vingt-cinq ans. Mon premier fils naît. Il pleure, mais se calme instantanément dans mes bras. Il me regarde, me fixe, et je me sens complètement transporté, comme noyé dans son regard. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai trente ans. Mon deuxième fils naît. Il est aussi merveilleux que son grand frère. Et je redécouvre les sensations connues cinq ans plus tôt. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai trente-cinq ans. J’emmène mes deux fils pour un week-end de camping. Je leur apprends à se débrouiller dans la nature. J’allume un feu de camp, et nous improvisons une danse de Sioux tout autour. Puis nous faisons griller des chamallows. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai quarante-trois ans. Avec ma femme, nous fêtons nos vingt ans de mariage. Elle est toujours aussi radieuse et douce, toujours aussi merveilleuse, et je l’aime encore plus fort qu’au premier jour. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai cinquante ans. Ma belle-fille vient de mettre au monde un magnifique bébé, le premier de mes petits-enfants. Je le prends dans mes bras, craintivement, il a l’air si fragile. Et ce petit bout d’homme agrippe mon doigt, fort, très fort. Et ce bonheur d’être grand-père se renouvelle quatre autres fois dans les dix années qui suivent ! Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai soixante-trois ans. Avec ma femme, nous fêtons nos quarante ans de mariage, toujours aussi amoureux l’un de l’autre, si ce n’est plus. Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai soixante-dix-sept ans. Mon premier arrière-petit-enfant est né aujourd’hui. On me le met dans les bras, mais on reste à côté de moi, au cas où. Pourtant, je me sens toujours aussi fort. Qu’importe, ce n’est pas grave, et je ne me vexe pas ! Que la vie est belle !

Je me suis levé ce matin et j’ai quatre-vingt-trois ans. Je devrais fêter mon anniversaire de mariage, aujourd’hui, mais je suis au lit, à l’hôpital, gravement malade. Le personnel parle autour de moi comme si je n’entendais pas, comme si je ne comprenais pas.
« Il ne mange plus, il ne parle plus, il ne se lève plus. Sa famille vient le voir, mais il semble ne pas réagir. Quelle tristesse de finir comme cela ! »

Oh ! si vous saviez ! Oh ! si seulement vous vous doutiez… Mon corps est malade, c’est lui qui m’empêche de me mouvoir. Mais mon esprit est là, lui, entièrement sain. Je suis là et je vous vois bien, je vous entends et je vous comprends bien.
Je ne suis pas malheureux, je suis simplement mal en point. Il me suffit de fermer les yeux pour avoir l’âge que je veux avoir de nouveau. Alors de merveilleux souvenirs m’envahissent et m’imprègnent. J’ai trois ans, puis soixante-trois, puis dix-huit. C’est merveilleux, j’ai l’âge que je veux !
Ne pleure pas, ma femme ; ne pleurez pas, mes enfants ; ne pleurez pas, mes petits-enfants ; ne pleurez pas mes arrière-petits-enfants. Vous êtes ce que j’ai passé ma vie à bâtir. Vous êtes ma réussite. Vous êtes ce qui fait que la vie m’est belle.
Aujourd’hui, mon corps ne me porte plus, mes bras ne bougent plus, ma bouche refuse de me nourrir. Mais mon âme est réceptive à votre amour, à vos chants, à vos dernières paroles, que je bois dans leur intégralité.
Restez près de moi, tenez ma main, accompagnez-moi dans ce dernier voyage. Puis sortez de cette chambre obscure, sortez de cet hôpital sinistre, allez en forêt faire une chasse au trésor, allez vous baigner, faites les jeux qui plaisent à vos enfants, allez vivre, allez respirer l’air pur, allez chatouiller vos yeux avec la chaleur du soleil.
Je ne suis pas malheureux. J’ai eu une belle vie. Mon corps n’est simplement pas aussi en forme que mon âme. Alors vivez et profitez, pour qu’un jour, dans votre lit, vous ayez envie de fermer les yeux pour revivre votre vie.
Que la vie est belle !

Recommandé
552
552

Un petit mot pour l'auteur ? 108 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Catherine DELANGLE SEILLIER COLLARDOT
Catherine DELANGLE SEILLIER COLLARDOT · il y a
Très beau texte.
Texte très bien écrit, les différentes étapes de la vie y sont très bien présentées et la fin n'est pas triste mais ouverte sur l'avenir.

Image de Panda Bleu
Panda Bleu · il y a
Très émouvant.
Image de Chantal Cambrezy
Chantal Cambrezy · il y a
Ma mère a 93 ans et ce texte pourrait la peindre, elle aussi, de la même manière. J'en ai eu les larmes aux yeux. Merci pour cet écrit.
Image de Mister Iceberg
Mister Iceberg · il y a
j'adore
très beau moment passé avec vous
Bonne continuation

Image de Alixone
Alixone · il y a
Une belle découverte que votre texte pour moi aujourd'hui....
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Jolie découverte aujourd'hui en lisant votre texte. Etre lauréat(e), on en rêve tous et toutes : bravo et toutes mes félicitations.
Si le cœur vous dit, merci de passer lire mon poème "le coq et l'oie" en compétition actuellement.

Image de Julie
Julie · il y a
Merci beaucoup
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai voulu relire votre texte aujourd'hui : vous êtes difficile à trouver sur SHORT. Je ne sais pas pour quelle raison. A bientôt.
Image de Julia
Julia · il y a
très émouvant et original dans l'écriture, j'ai vraiment aimé.
Image de Julie
Julie · il y a
Merci beaucoup
Image de Suzy Deschamps
Suzy Deschamps · il y a
Très beau, on commence à ligne les premières lignes et on n'arrive plus à s'arrêter... continuez comme ça
Image de Julie
Julie · il y a
Merci beaucoup c'est très gentil
Image de Marco
Marco · il y a
Je suis environ à la moitié de ce reçit , merci de donner autant d espoir pour la seconde moitié .merci pour cette émotion .
Image de Julie
Julie · il y a
Merci
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Relu ce texte
Quand je serai très vieux
Peut-être grabataire
Pour me donner la pêche
J'y repenserai

Image de Julie
Julie · il y a
Mdr, non, il faut le lire maintenant, pour surtout profiter de la vie maintenant, après, il sera trop tard
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Pas de problème. Rire, c'est maintenant ;-)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Libre comme l'oiseau

Julie

Je regarde un oiseau qui picore les miettes de pain que j’ai déposées sur la terrasse. Il est si petit, si fragile. Et pourtant, il possède la plus grande des forces : la liberté. Tout à... [+]