Nous

il y a
3 min
1 917
lectures
147
Qualifié

Blogueur (naguère quotidien), auteur de nouvelles le dimanche lorsque mon temps de cerveau est disponible. Sauf que l'on n'écrit pas avec son cerveau, aussi rapide soit-il. On écrit heureusement  [+]

Image de Été 2018
Demain j'aurai vingt ans.

Je serai la première à vivre ce moment unique. La première terrienne, je veux dire, évidemment.

Je suis la plus âgée de tous les enfants terriens nés ici, sur Youtopia comme nous l'avons nommée, cette planète que ses habitants appellent simplement Nous. Ma mère était déjà enceinte quand elle est arrivée avec les premiers colons. Il n'a fallu aux terriens que quelques mois pour comprendre qu'ils n'étaient pas des colons mais des colonisés.

Le système de Nous s'est en effet imposé à tous comme un système parfait. Je me souviens encore des rires des habitants de Nous quand ils nous entendaient raconter les déboires des civilisations terriennes. Des rires stupéfaits et moqueurs. Gentiment moqueurs, naturellement, mais moqueurs quand même.

Mes parents et tous les terriens ont été mis au travail en arrivant. Normal, car ils avaient tous plus de trente ans et moins de soixante. Sauf moi, mais je ne suis née qu'un mois après l'arrivée. Ma mère a juste eu droit à quelques mois de congé pour s'occuper de moi, puis elle est partie travailler.

Je ne l'ai jamais revue.

Je ne regrette rien. À part ces quelques mois dont je ne me souviens pas, j'ai passé toute ma première vie ici sur Nous avec les autres jeunes. J'ai été rejointe par quelques enfants de terriens avec le temps, mais Nous nous a absorbés comme les enfants de Nous. Depuis vingt ans, je joue, je crée et j'apprends, avec les autres enfants et avec le soutien de nos coachs, les vieux, ceux que nous serons un jour, les plus de soixante ans.

Je sais que mes créations, nos créations à nous les enfants de Nous, sont la base de la civilisation de Nous. Ici aucune décision de changement n'est prise par quelqu'un qui a plus de vingt ans. C'est moi et mes co-jeunes qui décidons de tout ici. Nos vieux coachs ne sont là que pour nous guider et nous apprendre le passé, pas pour nous orienter.

Je suis particulièrement fière de certaines décisions que j'ai suscitées. Notamment celles en relation avec la Terre. Les nouvelles que nous en recevons de temps en temps ne sont en effet pas bonnes. Les guerres continuent, les batailles politiques s'enlisent dans des conformismes de vieux et des rébellions de gens sans issue. Les quelques génies créateurs qui émergent sont vite englués dans des systèmes inhumains d'exploitation organisée. Bref, la Terre doit changer.

Demain, j'aurai vingt ans et ma deuxième vie commencera, comme tous les habitants de Nous au même âge. Pendant dix ans, jusqu'à mon trentième anniversaire, je dirigerai Nous, ou en tout cas une partie de Nous.

Sur Nous, le système est simple : jusqu'à vingt ans, vous êtes jeune, vous apprenez et vous créez, vous décidez et vous jouez, encadrés simplement par quelques vieux de plus de soixante ans. Vos décisions s'imposent, après débats, qu'elles soient folles ou conservatrices. Puis entre vingt et trente ans, vous dirigez tout ce qu'il y a à diriger sur Nous, de l'État à la plus petite entreprise, mais toutes vos décisions doivent être cohérentes avec celles prises par les jeunes. Vous êtes dirigeant sans pouvoir et surtout sans vouloir vous éloigner de ces décisions. A trente ans, vous travaillez. Jusqu'à soixante ans, vous êtes travailleur, sous l'autorité des dirigeants et dans les cadres fixés par les jeunes. Puis à soixante ans, vous êtes vieux, retraité et vous coachez, si vous le souhaitez, les jeunes.

Demain donc, je dirigerai Nous ou un secteur de Nous. Personne ne sait avant l'heure ce qu'il va diriger. Nous nous contentons d'émettre des vœux, en fonction des places disponibles, des nouvelles décisions des jeunes ou de nos goûts.

Moi, je n'ai émis qu'un seul vœu, celui de réformer la Terre selon le système de Nous. Une idée bizarre pour les habitants de Nous qui se moquent bien de la Terre et avec raison. Mais une idée que personne n'aura eu, j'en suis sûre. Je suis la première, rappelez-vous.

Mon plan est simple : créer et diriger pendant dix ans la première agence de colonisation de la Terre par Nous. Y faire venir des travailleurs terriens et de Nous. Laisser cette agence évoluer en fonction des décisions des jeunes terriens et de Nous qui apprendront avec le temps ce qu'on peut faire d'un tel projet. Puis dans dix ans, je partirai comme travailleuse sur la Terre pour y importer le système de Nous.

La Terre n'a aucune chance. Ou plutôt elle a une chance immense.

Le système de Nous est trop puissant pour que la Terre lui résiste au-delà de quelques générations, sept suivant nos modèles mathématiques. Les premières communautés que nous établirons se répandront comme un virus. Comment refuser un système où les décisions sont prises par les plus créatifs, tout en sachant qu'ils deviendront ensuite des dirigeants puis de simples travailleurs et qu'ils finiront par espérer pouvoir influencer les jeunes de deux générations de plus. Un système qui s'auto-régule naturellement et où personne n'a envie d'écraser l'autre.

Un système parfait.
De Nous, Par Nous, pour Nous et pour vous... bientôt.

147

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !