963 lectures

448

FINALISTE
Sélection Jury

— Ne vous levez pas, dit le président Holder en entrant dans la salle de conférence.
Les huit experts, à peine soulevés de leurs sièges, s’assirent à nouveau. Le Président prit possession du fauteuil en bout de table. Deux des gardes du corps qui l’accompagnaient se placèrent derrière lui et les deux autres de chaque côté.
Jeran Waldek s’inquiéta puis il se rappela qu’il s’agissait du protocole usuel de sécurité. Il regarda ses collègues, quatre femmes et trois hommes, qui semblaient plus confiants que lui. Comme eux, il faisait partie de la crème des Data Scientists, ces experts de l’analyse des données massives issues de sources de données multiples et dispersées.
— Mesdames, Messieurs, en tant que premier Président de la République scientifiquement déterminé, j’ai tenu à vous féliciter personnellement car vous avez avez amplement contribué à cette évolution majeure de notre société.
Jeran grimaça mais il se sentit bien seul. Ses sept collègues, gonflés de satisfaction, opinèrent en silence.
— Vous avez démontré, reprit Holder, que le résultat de chaque élection était entièrement prévisible, ceci grâce aux algorithmes, pardonnez mon vocabulaire de non-initié, aux algorithmes, donc, qui sous-tendent l’analyse prédictive. Le commun des mortels, dont je suis, a maintenant compris que toutes les informations circulant sur Internet sont enregistrées dans des méga-centres de données auxquels accèdent les moteurs d’analyse prédictive. Ces moteurs sont capables de donner une image parfaite de l’opinion et d’anticiper son évolution. Ils peuvent aussi fournir une projection prospective des besoins réels de la population. Mesdames, Messieurs, vous avez rendu les sondages caducs en améliorant considérablement la prédictibilité.
Jeran se racla la gorge. Holder rit doucement.
— Il n’est pas de groupe efficace sans un contestataire dont le rôle est de douter. Il contribue ainsi à la crédibilité du processus. Monsieur Waldek, je sais que la fiabilité des analyses prédictives est de quatre-vingt-dix-neuf pourcents, moins selon vous, mais les résultats n’en demeurent pas moins pertinents.
Jeran baissa la tête pour cacher son trouble.
— Oui, reprit Holder. Une infime partie de la population n’existe ni sur Internet ni, par conséquent, dans les centres de données. Vous prétendez, et je veux bien le croire, qu’un nombre indéterminé d’individus avertis laissent un minimum de traces sur Internet et, par extension, dans les centres de données. Mais, dans les deux cas, je suis convaincu que l’impact est insignifiant. Les moteurs d’analyse prédictive sont opérationnels et ils sont efficaces.
Jeran soupira. Holder lui sourit comme à un enfant têtu puis se tourna vers les autres Data Scientists.
— Mesdames, Messieurs, nous avons franchi une étape importante. Pour la première fois dans l’Histoire, nous n’avons pas convoqué les électeurs aux urnes. L’analyse prédictive a annoncé le résultat que le scrutin aurait produit, c’est-à-dire mon élection à la Présidence de la République.
Les experts applaudirent. Jeran se sentit obligé de mimer le geste.
— Après un tel succès, nous pouvons nous réjouir de passer à la phase suivante. Comme nous le savons désormais, l’analyse prédictive permet de constituer une Assemblée nationale sans passer par le scrutin. Il permet même de déterminer quelles lois seront votées par cette assemblée. Il est donc inutile de mobiliser les électeurs, inutile aussi d’avoir des députés. Les futures lois seront déterminées grâce à l’analyse prédictive. Finies les campagnes électorales vaines et onéreuses. Finis les débats stériles et improductifs. L’actuelle assemblée sera dissoute, comme prévu par la Loi. Elle ne sera pas renouvelée.
Holder fit une pause pour renforcer l’effet d’annonce.
— Que faites-vous des pollueurs et des inverseurs ? Risqua Jeran, surpris lui-même de son audace. Les premiers inondent la toile de leurs insultes et autres diatribes, les seconds expriment le contraire de ce qu’ils pensent, par jeu ou par provocation. Et puis... L’analyse prédictive se réfère à des modèles. Ces modèles sont certes sophistiqués mais ils ne sont pas l’exacte réalité.
Holder fronça les sourcils mais répondit d’un ton posé avant qu’un des Data Scientists ne s’en mêlât.
— Encore une fois, ces éléments marginaux n’influent pas sur l’analyse prédictive. Il me semble, si j’ai bien compris, que c’est pour résoudre ces menus problèmes qu’un coefficient de pondération est appliqué aux données traitées. Bien, ceci étant dit, j’aimerais aborder un autre sujet : vous tous.
Les huit experts se concertèrent du regard. Le sujet était inattendu.
— J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que nos concitoyens sont globalement satisfaits de la mise en place de l’analyse prédictive.
Holder laissa les experts assimiler la bonne nouvelle. Jeran se fit la remarque que globalement n’était pas si positif que cela et ironisa intérieurement sur le fait que l’analyse prédictive prédisait l’indice de satisfaction de son propre usage. Holder inspira comme pour se donner du courage.
— Néanmoins, l’analyse prédictive nous apprend aussi que les gens ont peur de vous. Dans leur quasi-totalité, ils perçoivent les Data Scientists comme une menace, plus particulièrement parce que vous êtes capables de modifier les algorithmes et, en les faisant évoluer, d’altérer les prédictions.
— Mais ce n’est pas notre objectif, tenta de protester Jeran
Holder tapa sur la table pour l’interrompre.
— Il m’incombe donc, enchaîna le Président, de rassurer nos concitoyens. C’est pour cela, qu’à l’avenir, nous nous passerons de vos services.
Les experts, effarés, fixèrent le Président. Jeran frissonna. Les gardes du corps sortirent leurs révolvers.

PRIX

Image de Automne 2017
448

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Brrr...
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Auriez-vous froid dans le dos ?
·
Image de RAC
RAC · il y a
...Des frissons parcourent mon petit corps... (A bientôt chez l'un ou l'autre... chez moi c'est juste pour sourire !)
·
Image de Adjibaba
Adjibaba · il y a
Splendide !
·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Ils prennent trop de place. ..
·
Image de MCV
MCV · il y a
Quand pendra-t-on le dernier dictateur avec les tripes du dernier algorithme prédictif?
·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Juste retour des choses. Bravo
·
Image de Rartroz
Rartroz · il y a
Parfaitement en phase avec l'avenir tel que je le vois se profiler. Beaucoup pensent que les données numériques et les algorithmes sont inoffensifs, mais si en eux-mêmes ils le sont peut-être, dans les mains des humains c'est une autre histoire...
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Merci. Je crois que le risque principal réside en la délégation des décisions, des goûts, et même des pensées, à des algorithmes. On a déjà un peu ça avec des trucs du genre "ceci devrait vous correspondre" (On a encore le conditionnel, ouf, mais pour combien de temps ?)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Tant de noms de dictateurs me viennent à l'esprit...votre texte n'en cite aucun mais parle de tous et c'est bien fait. Bravo pour le frisson et la sinistrose a venir.
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Merci. Les dictatures seront de plus en plus impersonnelles.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
danger on frisonne à cette idée hélas réel mes votes
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Merci. La réalité dépassera la fiction.
·
Image de Jean-Luc Ithié
Jean-Luc Ithié · il y a
Ça fait peur ! Mais en est-on si loin ???
·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Merci. Non, nous n'en sommes qu'à mi-chemin. Les data scientists se sont trompés pour les dernières élections présidentielles, américaine et française.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je déteste l'idée même d'algorithme mais j'ai frissonné à cette histoire qui en...prédit les conséquences les plus atroces avec un humour noir impeccable. On y court tout droit pourtant, bientôt les robots...
...au secours !

·
Image de Jean-Claude Renault
Jean-Claude Renault · il y a
Merci. Malheureusement, certains pensent que les algorithmes sont la panacée.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème