1
min

À Clairmont

736 lectures

167

FINALISTE
Sélection Jury

Amandine était souvent interrogée par ses hôtes, au petit déjeuner, qui s’étonnaient de la voir immanquablement laisser une petite flaque de thé au fond de la tasse. Que pouvait-elle répondre ? Que la boire lui aurait sans doute fait l’effet d’ingurgiter un poison ? C’eût été comme une offense, elle aurait bravé le malheur en quelque sorte. Le geste relevait pour elle de l’impossibilité physiologique à déglutir cet infime résidu liquide, qu’elle finissait toujours par écouler clandestinement au fond de l’évier. Certains matins, lorsque le soleil dissipait la brume et qu’on déjeunait dehors, alors que les ipomées tout juste écloses s’enroulaient en volutes bleues sous la gloriette, Amandine laissait ruisseler le reste du liquide refroidi entre les herbes montantes.

Maintenant qu’elle était elle-même grand-mère, elle repensait à la sienne, qu'elle écrivait hier avec une coquette apostrophe : grand’mère. Aujourd’hui, ce gracieux appendice a disparu comme on époussette un cil sur la joue. Andrée, c’était son prénom, était richement née à Clairmont d’Auvergne, en 1900, tout rond. Elle avait appris de ses parents ce qu’on nommait les « bonnes manières » et les avait tout bonnement enseignées à sa petite-fille qui la rejoignait pour les vacances. « On ne finit pas sa tasse, ce sont les ouvriers qui font cela. » Amandine n’entendait rien à la seconde partie de la phrase et la fillette qu’elle était se plaisait à penser, avec cette candeur toute neuve, que si la permission ne lui était pas donnée de boire l’entièreté du chocolat, c’était pour ne pas qu’elle soit triste, qu’il lui en reste encore un peu, ou qu’elle ne s’étouffât point avec la charpie de miettes écrasées tout au fond.

Ne pas voisiner, esquisser une révérence pour dire bonjour... Andrée était autoritaire, exigeante, parfois méchante avec cette avenante douceur : « Rien ne t’appartient, mon p’tit rat, sauf ta soupe lorsqu’elle est dans ton ventre ».

Chacun a ses raisons... Sa mère était morte de tuberculose à trente ans, son mari s’était pendu, elle avait donc travaillé jusqu’à soixante-cinq ans pour garder son train de vie, sa bonne, sa maison.

La vie des vacances était réglée. Dès huit heures, petit ménage, marché, cuisine. Seule, la sieste de la vieille dame accordait à Amandine la liberté de rêver, comme elle aimait le faire, assise sur le canapé profond du salon.

Voilà pourquoi, cinquante ans plus tard, elle prenait le temps, pour ce plaisir suranné du matin, une tasse à la main suspendue, de revivre le bonheur, somme toute, de cette enfance lointaine, jusqu'à l’heure des ipomées moribondes.

PRIX

Image de 2016

Thème

Image de Lever de bonheur
167

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Joli flash-back !
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Jolie découverte Maryse !
·
Image de Mog
Mog · il y a
Ravie d'avoir croisé votre chemin littéraire sur ce texte !
·
Image de Bernard Bruyant
Bernard Bruyant · il y a
J'aime ces descriptions imagées, je ferme les yeux et j'y suis..........
·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Merci Bernard !
·
Image de Fantomette
Fantomette · il y a
Dommage de ne pas vous avoir découverte avant, mon vote; Si cela vous dit, je suis en finale avec 'Soleil de la saint Valentin" peut être à très bientôt
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Je suis arrivée jusqu'à vous en lisant les très beaux textes d,Automnale. Trop tard pour voter...Je le regrette vraiment.
·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Bonjour et merci de m'avoir lue :) J'aime aussi beaucoup ce qu'écrit Automnale...
·
Image de Thara
Thara · il y a
Une levée de bonheur originale, comme quoi les choses les simples peuvent apporté du bonheur !
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Mon vote est tardif, mais je vous félicite pour cette place en finale.
Et vous êtes la bienvenue sur ma page.

·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Merci Yasmina :) Je ne manquerai pas de visiter votre page.
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Merci d'avance.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Mon vote enthousiaste pour ce texte qu m'est allé droit au coeur!
·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Merci Alain, j'espère que jeudi le jury sera de votre avis. À très vite.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
A très vite Maryse, j'adore ce que vous faites!
·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
C'est vraiment très gentil, cela me touche beaucoup. Merci Alain.
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Je suis enchanté car jusqu'à présent nous ne nous étions jamais croisés. Que de temps et de textes à rattraper! :- ))))
·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Oui je ne manquerai pas d'aller lire vos œuvres complètes... :)
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Vraiment ravi de vous avoir croisée et d'avoir découvert certains de vos textes
·
Image de Alain Adam
Alain Adam · il y a
Et moi les vôtres!
·
Image de Adonis
Adonis · il y a
Très beau texte Maryse. .
·
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Merci Adonis :) Cela me touche...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Cécile, ma Cécile, pourquoi veux-tu que je participe à ce concours, moi qui déteste le bruit, moi la reine de la boule Quies ? Si encore tu me proposais d’écouter la pluie tomber, le feu ...