Mes jupes en mots

il y a
1 min
5
lectures
0

Poésie si je veux. Poésie si tu veux. À toi de voir Ou d'écouter sur https://lyncee.me  [+]

Les mots m’enjuppent tel qu’une fleur de dame
Les mots s’ajuspent comme on affleure les drames

Alors regarde ma jupe
Écoute ce qu’elle te montre

Avec celle-ci, taillée dans un coton
Ou bien celle-là en provenance du Piémont
Vois que je suis un garçon

Ma jupe de cuir que tu envisages
À la lumière pâle de mon visage
Harnache bien toute ma rage

Droite et de tweed cousue, ma serviette
À la main sans crédit, si serviette
Est la jupe porte-miettes

Les jours doux, aux abords du carrousel,
Je sautille dans celle de flanelle
Sourire de balancelle

Marquée haute, ma taille dans ma jupe crayon
Arrime mon entrave. À petits bonds
J’avance au fil d’un film long.

Si d’aventure l’automne, jupe portefeuille
D’un coup de vent m’effeuille
Béat, vois toi, je te cueille

Pêche ou velours, étoffes abricots
Pelures avant-goût du soyeux de peaux
Là, reprenons nos tricots

Dans la micro, lance-flamme aux feux des yeux
Il reste à voir, si c’est la poudre aux yeux
En pinces, fuseaux malicieux

On pourrait dire qu’elle m’habille, la mini
C’est ton regard qu’elle déshabille... Dénie
Tes fantasmes infinis

Plissées, dans le cercle froncées, à quilles
À volants ou doublées juste pour qu’il
Ne me voit plus; tranquille

Elles t’intriguent, t’interpellent et t’attirent, elles te font voyager, que ne viens-tu à en porter ?

Libère ton entrejambe s’il s’y trouve quelque chose !

Avant de la lever, vois ce que soulève la jupe !


Extrait de Douceur à l'état brut (déc 2019)
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !