Image de Philippe Salort

Philippe Salort

C'est un recoin paisible à l'écart du tumulte,
Où tous mes à peu-près peu à peu s'accumultent;
Il n'y poussera pas, bien sûr, les Fleurs du mal,
On dirait le jardin du bon facteur Cheval.

Des produits naturels - rien que du biographique -
Deux trois mauvaises pensées, accrochées comme des tiques.
Badauds admiratifs: Joli champ lexical !
Comme engrais, rime osée : De la matière fécale.

3 922Lectures sur ses œuvres

Ses abonnés

Nouvelles

Drôle de drabble

Curieuse expo ! L'unique toile monumentale représente une luxuriante forêt. On découvre, ébahi, que l'arbre est un hêtre comme les autres, qu'âgé il est souvent un peuplier, et que, pou ... [+]

Poèmes

Timide idylle

Absente de ma vie terriblement vous fûtes
Me laissant étourdi parmi les noirs volutes
De vos grands yeux bordés ... [+]

Poèmes

Écrire

Un vieux banc de jardin à l'ombre d'un platane
Dans la touffeur naissent quelques mots que l'on brique
Surgissent des héros ... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2022 - Poèmes
Nouvelles

À vos marques. Prêts, une - deux

Je m'appelle Victoire, et je déteste perdre.
Je m'étais qualifiée aux championnats de France d'athlétisme.
J'ai vite (extrêmement vite, ha-ha) gagné ma série et ma demi-finale et ... [+]

Qualifié Portez haut les couleurs ! 2022