Rupture

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Dès le premier vers l'émotion est là ; entre tendresse et cruauté, regrets et détermination. Et derrière la lecture agréable, la jolie poésie

Lire la suite

Cette œuvre est
à retrouver dans nos collections

Petit amour, je vais te faire mal,
Quitter le port et tout ce qui fut nous,
Notre ponton, nos rêves un peu fous,
Le soleil d'or des nuits de carnaval.

Petit amour, je vais prendre la mer.
Les alizés m'emporteront là-bas,
Vers ce pays où les harmonicas
Font chavirer les parfums de bruyère.

La vie, tu sais, n'est pas ce que tu crois,
Les sentiments, portés en bandoulière,
Disparaissent comme les éphémères,
Les pluies d'étoiles, les coques de noix.

Tu écriras d'autres chansons sans moi.
Frissonneront les hauts peupliers blancs.
Sur les canaux passeront les chalands
Et s'ouvriront les écluses de soie.

Petit amour, je largue les amarres.
Adieu escale, tout ce qui fut nous.
Je ne veux pas de perle sur ta joue.
J'ôte déjà le collier du bollard.

Petit amour, je vais prendre la mer.
Les alizés m'emporteront là-bas,
Vers ce pays où les harmonicas
Font chavirer les parfums de bruyère.

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Dès le premier vers l'émotion est là ; entre tendresse et cruauté, regrets et détermination. Et derrière la lecture agréable, la jolie poésie

Lire la suite