Un Jury ébahi !

Le Prix anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme prend fin sur une note plus que positive, puisque c'est un Palmarès tout à fait inédit que nous sommes heureux de vous annoncer : celui-ci donne la médaille à cinq textes !
Impressionné par la qualité des 30 œuvres Finalistes, le Jury a en effet été très embêté lorsqu'il a fallu faire un choix ; finalement, ce sont deux œuvres qui se partagent, ex-aequo, le deuxième Prix du Jury !


Et voici une photo du Jury en situation, en plein débat, qui était composé des auteurs Bernard Thomasson et Camille de Peretti, de Gares & Connexions, Human Right Watch France, Amnesty International, la Fondation Thuram, et Short Édition (représenté par Isabelle et Fanny).


Jury

Félicitations aux auteurs pour le très bel hommage qu'ils ont rendu à la Déclaration universelle des droits de l'homme !

Palmarès



  • JACB, pour le Prix du Public avec La Femme est l'avenir de l'Homme
    L'engagement fort de ce texte, qui met en valeur de façon frappante les inégalités des sexes, a particulièrement séduit les lecteurs  !

Il faut le dire, les discussions du Jury n'ont pas été très bagarreuses : et pour cause, nous avons été très tristes de devoir départager tous les bons textes que nous avions reçus. De fait, nous avons cette fois-ci une sélection du Jury un peu particulière, composée de quatre œuvres (mettez-vous à notre place, trop difficile de choisir !) :

  • Anaïs, reçoit le 1er Prix du Jury pour La Conscience
    Sous les airs légers et amusants de ces vibro-mottes chasseurs de taupes se cache une réflexion solide sur le statut d'humanité, les intelligences artificielles et... ce qu'on considère comme sous-humain ! Un texte court, efficace, qui fait osciller le lecteur entre le sourire, la surprise, la réflexion. Un vrai plaisir de lecture !

  • Claire Lobet-Maris, reçoit le 2e Prix du Jury ex-aequo pour Un Voile mauve
    Grâce à une écriture sobre et sans pathos, ce texte met en lumière le thème des réfugiés d'une façon très touchante. Un périple poétique et tragique, doucement porté par le calme de cette femme et le sommeil d'un enfant.
  • Laureline, reçoit le 2e Prix du Jury ex-aequo pour Clair-obscur
    Une construction précise nous tient en haleine jusqu'au dénouement final dans ce texte dystopique où la plus infime (et la plus symbolique) des actions devient signe de révolte, de danger. Un classique d'anticipation dont on ne se lasse pas !

Enfin, une œuvre a particulièrement retenu l’attention du Jury qui a souhaité lui accorder une mention spéciale :

  • Estitxu, Coup de cœur du Jury pour Qui de nous deux
    La finesse de style permet de mettre en valeur avec beaucoup d'esthétique un portrait très fort : derrière, c'est plus qu'une réflexion sur le genre qui est menée, c'est une réflexion sur l'identité au sens large, l'identité profonde de chaque être, et sur son existence... celle que l'on choisit, qui s'impose à nous, que l'on décide de taire ou, au contraire, de montrer au monde.

Œuvres recommandées


De nombreuses œuvres de qualité ont aussi été remarquées par le Jury. Nous avons a tenu à les recommander pour leurs qualités littéraires, ou pour d'autres raisons que vous pouvez découvrir en vous rendant sur chaque œuvre. Bonne lecture !

Chanter, c'est respirer de François Duvernois, Coupable... de Dominique Vernier, Gorducho de SD9312, Kevyn 2048 de Nelson Monge, Le Cri de l'aube de Louca, Les Monstres de Judith Fairfax, Louise - Michel de Noémie Alazard, Rédemption de Zago, Tempête sous un crâne d'Alex Des, Une journée ordinaire de Patrick Peronne, Vers la lumière de Yotoutcourt


DUDH