Le modèle économique

Ni pub ni soumis !

On sait ce que vous vous dites. Est-ce que ce site n’est pas trop beau pour être vrai, est-ce qu’il n’y a pas anguille sous roche, en un mot : où est le piège ?
Au risque de décevoir nos amis complotistes, il n’y en a pas. Vous êtes bien arrivés sur une plateforme qui :

  • Ne tracke pas vos données (les cookies chez nous, ils sont seulement au chocolat) ;
  • N’est pas noyée sous la publicité (même pas un petit peu) ;
  • N’est payante ni pour les auteurs, ni pour les lecteurs (pas d’accès premium ici, vous avez tous droit à ce qu’on propose de meilleur !).

Alors qui paie ?

Si on ne se rémunère par aucun de ces moyens (données personnelles, publicité et droits d’accès), vous vous demandez alors sûrement ce qui nous permet de continuer à nous développer.

Il y a en fait 4 moyens de financer… la gratuité :

  • La vente et la location de nos Distributeurs d’Histoires Courtes à des entreprises et des institutions qui veulent mieux accueillir (leurs clients), faire attendre dans de meilleures conditions (leurs visiteurs) ou encore contribuer au partage du plaisir et de la magie des mots ;
  • La vente et la location d’outils d’apprentissage de la lecture associés aux Distributeurs d’Histoires Courtes ;
  • Des partenariats (rémunérés) avec des médias et entreprises pour différents projets : Prix éphémères, événements, partage de contenus, etc. ;
  • La vente des recueils de la Nitro-collection (plus faciles à offrir à votre grand-mère qu’un Distributeur d’Histoires Courtes).

Bref, c’est la diversité de nos activités, et des manières de promouvoir nos contenus, qui nous permet de développer Short Édition… et de propulser toujours plus loin les créations de nos auteurs ! Depuis nos débuts en 2011, notre mission est de garantir – le plus souvent gratuitement – l’accès à la lecture et à l’écriture. Une tâche que Short Édition a inscrite dans ses statuts en décembre 2019, devenant une des 50 premières entreprises à mission en France.

Chacune de nos activités doit nous permettre à la fois de satisfaire nos clients (entreprises et institutions) tout en apportant de la joie aux auteurs (fiers de voir leurs créations propulsées) et aux lecteurs (contents de croiser la route de nouvelles histoires)…
C’est un deal gagnant-gagnant, en quelque sorte (voire gagnant-gagnant-gagnant !). En tous cas, tout le monde a l’air content, donc nous aussi.

Alors si vous voulez nous soutenir, le meilleur moyen reste encore de faire ce qui vous plait le plus : lire ou écrire des histoires courtes (sans oublier de célébrer, comme elle le mérite, l’anniversaire de votre grand-mère) !

Les auteurs, les dindons d’une mauvaise farce ?

Et là, vous vous dites : « c’est bien beau… mais c’est avec le travail des auteurs que vous vous faites de l’argent ! ».
Oui, bien sûr, comme tout éditeur ! Et comme tout éditeur, nous rémunérons chaque auteur dont l’œuvre fait partie d’un projet éditorial générant des recettes. C’est le principe de base de la répartition des tâches entre l’auteur et son éditeur. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Droits d’auteurs.