2632 lectures

108

Finaliste
Sélection Jury

Recommandé
Disponible en :
— Et donc là, ce que vous avez sous les yeux, c’est une planète de niveau 3.
— C’est quoi, ça, déjà ?
— Vie primitive. Ils ne savent pas qu’on les observe, ils ne savent même pas qu’il y a de la vie ailleurs.
— Je ne pensais pas que ça existait, des planètes comme ça.
— Il en reste très peu.
— Ils sont peut-être heureux, remarquez.
— Plus pour très longtemps. Voyez la grosse étoile jaune ?
— Eh bien ?
— Ils l’appellent « Soleil ».
— Et ?
— Elle, elle ne va pas tarder à exploser.
— Ah, carrément ?
— C’est un peu pour ça qu’on est ici, hein.
— Je pensais que c’était juste un voyage pour découvrir d’autres cultures.
— On découvre, non ?
— Ouais, enfin, si c’est pour voir quelques pauvres bipèdes se faire démonter la face, sans façon.
— Ils ont bien vécu.
— Comment vous pouvez le savoir ?
— Je le suppose.
— Vous êtes surtout bien friand de banalités.
— Réfléchissez-y deux secondes. Ils ont vécu toute leur vie en se croyant le centre de l’univers. Il y a une certaine fierté qui en ressort, non ?
— Mais ils vont mourir !
— Ça, on n’y peut rien.
— Vous êtes sûr ? On pourrait les évacuer.
— Et vous imaginez ça comment ? Nous avons un vaisseau de tourisme, pas d’évacuation. Et puis, si ça se trouve, ils ne respirent pas la même chose que nous et ça va les rendre malades.
— Malade, c’est mieux que mort, non ?
— Ça dépend de la maladie.
— Il faut que vous ayez le dernier mot, hein ?
— Je vous explique juste qu’on n’y peut rien.
— Et cette étoile, elle va exploser quand ?
— Hum, d’ici une quinzaine de minutes. Voyez comme elle commence à gonfler.
— Mais pourquoi elle explose ? Et eux, ils ne l’ont pas vu venir ?
— Ils ont eu la mauvaise idée d’envoyer leurs déchets sur elle. J’ai entendu dire que leur planète était devenue une vraie décharge. Du coup, un génie est venu avec cette idée. Et l’étoile n’a pas eu l’air d’apprécier. Ce qui fait qu’ils ne savent pas qu’ils vivent leurs derniers instants. C’est peut-être pas si mal.
— C’est triste.
— Mais on peut aussi dire qu’ils ont creusé leur propre tombe.
— Ah non mais vraiment, vous et les banalités.
— Ça meuble une conversation.
— Et vous croyez qu’ils font quoi, en bas ? Peut-être qu’ils le sentent.
— Quelle importance ? D’ici dix minutes, ils ne penseront plus rien.
— Vous êtes d’un cynique !
— Ce n’est pas pour rien que j’enseigne l’athéisme stellaire.
— Et c’est votre athéisme stellaire qui vous a poussé à organiser ce voyage scolaire ? Vous pensez vraiment que les enfants veulent voir des milliards de formes de vie se faire désintégrer ?
— Vous seriez surprise de ce que veulent les enfants.
— Oui, enfin, ce n’est pas moral.
— Peut-être. En attendant, le spectacle commence. Les enfants ! Regardez bien, vous ne verrez pas une apocalypse tous les jours !

PRIX

Image de Automne 2014
108

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Original... et rigolo ^^
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Une planète de niveau 3, mais un récit de niveau 1 ! Bravo, je vote ! Merci de me soutenir !

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-braquage-poetique

Image de Zar Mina
Zar Mina · il y a
Waouh. C'est si dur de faire un dialogue, et vous en faites un texte entier ! Splendide.
Image de Rachel Weintraub
Rachel Weintraub · il y a
Excellent !
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
de l'humour noir de haute volée, bravo ma voix
Image de B Marcheur
B Marcheur · il y a
J'ai lu votre texte par hasard, ou plutôt par chance. Bravo, j'adore.
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Très très bien ! J'aime beaucoup.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je découvre votre texte que j'apprécie particulièrement...même s'il date de plus de 2 années lumière !
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
L'apocalypse (des terriens) sur le ton de la conversation à bâtons (radioactifs) rompus. Il fallait l'oser. Et vous fîtes bien de l'oser !
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
excellent ce dialogue!

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

— Non ! — Bah quoi ? — C’est du chou-fleur, pas un ballon de foot. — Ça y ressemble pourtant. C’était le souci avec les Éphémères. Ils ne pouvaient rien retenir, ils...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le logeur claque la porte derrière lui et je me retrouve seule dans cet appartement inconnu, au cœur d’une ville maintes fois parcourue mais que j’ai à peine reconnue en y débarquant deux ...