Princesse

il y a
3 min
93
lectures
90
Qualifié

De mon vrai nom Sophie Renaudin, il m'arrive de me prendre pour un dragon. On peut me trouver dans mon antre : www.dragonaplumes.fr J'y parle de mes romans, de mes coups de coeur, de mon quotidien  [+]

Image de 6ème édition
Image de Très très court
La pleine lune était à son zénith lorsque le nuage commença son approche. Tout au sommet de la montagne, Fern l’attendait.
Cela faisait des heures qu’il veillait ainsi, enveloppé dans une couverture devant un petit feu crépitant, les yeux rivés au ciel. Malgré sa détermination, ses paupières s’étaient faites lourdes. Il ne comprit donc pas tout de suite ce qu’il voyait.
Mais soudain il se redressa. La couverture tomba à ses pieds. Pas de doute : l’un des nuages se détachait de la voûte céleste. Lentement, il descendait vers le sol.
Frissonnant d’excitation autant que de froid, Fern observa sa chute silencieuse. Toute somnolence lui était passée. Des mois qu’il venait ici à chaque pleine lune. Sa patience avait enfin payé.
Le nuage glissa à côté de la montagne. Il en sentit les extrémités qui caressèrent son visage de doigts invisibles et glacés. Sa respiration s’échappait de sa bouche en épaisses bouffées de vapeur.
Le nuage descendit encore. D’ici, Fern pouvait deviner vers quelle vallée il se dirigeait. Vite, il étouffa le feu d’un coup de pied, rassembla ses affaires et dégringola la montagne.
Enfin, il allait pouvoir prouver l’existence du Château Fantôme. Personne au village ne croyait encore aux vieilles histoires. Fern, lui, était persuadé que toute légende avait un fond de vérité. Oh, il était si impatient de voir les réactions de ceux qui s’étaient toujours moqués de lui !
Il rattrapa le nuage et marcha bientôt dans une épaisse purée de pois. Jubilant trop pour se laisser décourager, il alluma une torche.
Tout en poursuivant son chemin, il dressait son plan de bataille : trouver le château ; noter l’emplacement pour pouvoir y ramener des témoins. Si les légendes disaient vrai, le château ne changeait d’endroit qu’une fois par mois, à la pleine lune. Mieux encore : si elles disaient vrai, il abritait une princesse. On serait bien forcé de le croire s’il escortait une princesse au village !
Les heures passèrent. Le brouillard autour de lui pâlit, signe que le soleil se levait. Fern ralentit, puis finit par s’arrêter. Il ne voyait autour de lui qu’une mer laiteuse entrecoupée des ombres floues de quelques arbres.
Il était complètement perdu.
De frustration, il jeta sa torche au sol. Il s’en voulait de ne pas avoir vu venir le problème. Si le château était aussi simple à trouver, quelqu’un l’aurait découvert depuis longtemps.
— Il y a quelqu’un ? se mit-il à héler en désespoir de cause. Hé oh ! Est-ce que quelqu’un m’entend ?
Il hésita, puis ajouta :
— Princesse ?
La brume étouffait sa voix et le bruit de ses pas. Il continua pourtant à avancer en criant. Dans le pire des cas, il finirait bien par atteindre le bord du nuage. Il tenta en tout cas de s’en persuader, ignorant de son mieux le risque bien réel qu’il soit en train de tourner en rond.
Il était sur le point de se laisser décourager, lorsque soudain :
— Qu’est-ce que c’est que ce raffut ?
Il sursauta violemment. Quelqu’un était apparu juste derrière lui. Il découvrit avec surprise une jeune femme de son âge à l’expression peu avenante. Elle n’avait certainement pas l’air d’une princesse, avec sa salopette tachée et ses cheveux noirs fourrés à la va-vite sous un fichu. Mais sa peau acajou luisait d’un éclat hypnotisant, et ses grands yeux bruns le figèrent sur place.
— C’est que... je suis perdu, balbutia-t-il.
— Évidemment que vous êtes perdu, à vous balader dans un brouillard pareil. Vous n’êtes pas très malin, non ?
Avant qu’il ne puisse s’offenser, elle extirpa en grommelant un objet carré de sa poche. Elle l’examina avec attention, puis saisit Fern par le poignet et le tira dans une direction inconnue. Sa main était chaude, mais calleuse. Malgré lui, il s’en émut.
— Euh, je... je cherchais un château, osa-t-il préciser. Vous n’en auriez pas vu un, par hasard ? Un château qui n’était pas là hier ?
Elle le gratifia d’un regard étrange. Évidemment, elle le prenait pour un fou. Il rougit et voulut s’excuser, mais ils entrèrent tout à coup dans l’ombre de quelque chose. Il leva le nez.
Le château était plus petit qu’il l’avait imaginé. En fait, c’était plus une grande maison qu’un château, bien qu’elle soit faite toute de pierre et de tours tarabiscotées. Sur son toit de tuiles bleues, une multitude de cheminées crachait des colonnes de brouillard.
— Voilà autre chose, dit la femme. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu de fouineur. Qu’est-ce que vous voulez ?
— Le... le château !
— Oui.
— Il est là !
— Certes.
— Il est à vous ? s’écria-t-il. Oh, c’est parfait. Je vais avoir besoin de votre aide pour repartir, mais je peux ramener des témoins dès demain. Alors si vous pouviez...
— Des visiteurs ? le coupa-t-elle. Et puis quoi encore !
— Mais c’est que... pour prouver que le château existe, vous voyez...
— Et puis quoi encore ! répéta-t-elle. Ma grand-mère s’est donné beaucoup de mal pour cacher cette maison. Elle est parfaite ! Pas de visiteurs inopportuns, pas de vendeur de porte-à-porte, ni de prince à la recherche d’une damoiselle à sauver. La belle vie ! Bon, elle a vieilli depuis que j’en ai hérité, ça prend une éternité de faire la vidange après un déménagement.
Elle fronça les sourcils et examina Fern de haut en bas. Impressionné par sa verve, il n’osait plus rien dire.
— Ce n’est pas commun que des gens arrivent à la trouver. Vous ne devez pas être trop bête.
— Je me défends, avoua-t-il modestement.
— Eh bien, vous n’avez qu’à m’aider. J’aurais bien besoin d’une autre paire de mains.
Et sur ce, elle gravit quatre à quatre les marches du perron et ouvrit la porte. Une bouffée de vapeur s’échappa de l’ouverture et avala sa silhouette gracieuse.
Fern ne se fit pas prier pour la suivre.
90

Un petit mot pour l'auteur ? 26 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Compliments ! une histoire qui tient en haleine ! A bientôt chez vous ou chez moi...
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Un beau conte pour une histoire de recherche d'un château voyageur et d'un princesse culottée ☺ j'ai bien aimé votre récit ..y aura-t-il l'amour a l'intérieur du manoir ? ☺
je serais contente si vous vouliez bien venir lire mon texte de participation à la matinale "Les fantaisies oniriques de la destinée"... je vous donne mes 5 voix bien mérités 😊

Image de Zou zou
Zou zou · il y a
Une héroïne attachante dans ce conte fantastique, mes voix !
En lice avec ' Les liaisons miraculeuses ' si vous aimez...

Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Une histoire fantastique rondement menée. Belle écriture. Toutes mes voix.
Image de Rafiki
Rafiki · il y a
On entre aisément dans votre univers fantastique. Le personnage féminin est on ne peut plus original et apporte une touche d'humour à une nouvelle déjà très réussie et qui sort du lot. Toutes mes voix.
Je vous dépose une invitation pour "Le chant du merle" si l'envie vous prend.

Image de Sophie  Renaudin
Sophie Renaudin · il y a
Merci pour ce retour encourageant. J'ai été ajouter mes voix à votre très joli texte.
Image de Rafiki
Rafiki · il y a
Merci à vous Sophie, heureux qu'il vous ait plu.
Image de JAC B
JAC B · il y a
Vraiment bien construite cette quête de château perdu; et sa propriétaire ne s'en laisse pas conter!!!*****
Ma cavale est en bleu et jaune mais il me tiendrait à coeur d'avoir votre soutien pour:
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-femme-est-l-avenir-de-l-homme# en finale de la DDHU.
Merci et bonne chance Sophie

Image de Sophie  Renaudin
Sophie Renaudin · il y a
Merci et bonne chance à vous pour vos multiples textes !
Image de A. Nardop
A. Nardop · il y a
Du fantastique avec de l'humour et une princesse qui a du caractère. Ce n'est pas fréquent. Un plaisir rare.
Image de Sophie  Renaudin
Sophie Renaudin · il y a
Merci beaucoup !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Eh bien ! J'espère que Fern vous donnera des nouvelles ! J'ai en tout cas dans l'idée qu'il n'est pas près de revenir ;))
Image de Sophie  Renaudin
Sophie Renaudin · il y a
En effet, je pense qu'il va rester un moment !
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Sophie, un très beau TTC porté par une plume de qualité. Bravo,mon soutien et mon vote +5***** pour cette Matinale.
Julien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/pour-un-dernier-sourire
Si ce n'est encore fait, ce texte est en finale, merci de le soutenir.

Image de Sophie  Renaudin
Sophie Renaudin · il y a
Merci Julien, mes votes pour votre texte en retour, j'en aime beaucoup le message.