Il manquait un voyageur

il y a
2 min
1791
lectures
1174
Lauréat
Public

J'aime écrire, j'aime les mots. Je recherche autant que possible à traduire avec les mots toutes les sensations que je peux éprouver. Et ensuite une fois que les mots se sont assemblés avec mon  [+]

Image de Hiver 2020

Ce sont trois informaticiens, ou techniciens, de ces hommes qui m’impressionnent parce qu’ils arrivent à réfléchir en trois dimensions. Tout le long du trajet, dans ce « carré » que je partage avec eux, ils parlent une autre langue, presque une langue de signes. Ils rient, ils sont bien dans leurs anecdotes technologiques. Ils mettent du sourire et du bonheur dans les codes, dans les chiffres. Il y a du soleil dans leurs langages obscurs. Je ne comprends pas, ce n’est pas grave, je les écoute avec délice. Ils ont de la passion, elle déborde dans ce compartiment monotone et j’aime ça. Ils ne jouent pas, ils ne forcent pas, ils disent, ils racontent, et ils vivent.
Le plus près de moi est massif, il a les mains lourdes, les doigts épais. Je ne l’imagine pas devant un clavier, mais plus devant un sac de ciment, un arbre à abattre. Il est fort, sa voix résonne, il est calme, il aime la vie.
Silencieux, mais attentif depuis le début du trajet, je me décide à parler. Peut-être parce que je me sens bien, que cela me semble naturel de parler à ceux qui sont proches. Comment peut-on presque se toucher et ne rien se dire ? Il n’est jamais simple d’entrer dans une conversation, il ne faut pas donner le sentiment d’être indiscret, d’avoir écouté. Les réactions peuvent parfois être surprenantes. Tout cela je le savais, tout cela je l’avais déjà expérimenté, mais tant pis, je me suis lancé.
— Euh. Excusez-moi, je vous écoute depuis un petit moment, et je ne comprends rien à ce que vous dites, vous êtes dans quoi au juste ?
Le plus jeune des trois, celui qui est en face de moi, a semblé abasourdi par cette question. Il m’a regardé avec étonnement, presque avec effroi, comme si je venais d’entrer par surprise dans sa chambre à coucher, juste au moment où il allait se glisser sous les draps. Les deux autres l’ont regardé, m’ont regardé : le plus bavard des trois, celui qui, il y a quelques minutes, ponctuait toutes ses explications de grands éclats de rire, s’est figé instantanément dans un silence glaçant. J’étais gêné, presque pétrifié. Le doux balancement du compartiment dans une longue courbe prise à grande vitesse me donnait presque la nausée. J’allais ouvrir la bouche pour m’excuser, leur dire que j’étais désolé de les avoir dérangés quand le plus grand des trois, celui que j’admirais il y a quelques instants, se tourna vers moi et me dit simplement.
— Tu veux savoir, dans quoi on est, et ben c’est simple : là, pour le moment et pour encore deux heures, on est dans le train, dans ce compartiment, avec toi, mais sinon, tu sais, on n’est dans rien, on ne travaille pas, on ne travaille plus. On est ensemble parce qu’on va à l’enterrement d’un ami, notre ami, c’était le quatrième, celui qui était avec nous, d’habitude, là, à ta place. On était quatre, quatre techniciens, on aimait vraiment ce qu’on faisait, et puis la boîte a fermé, elle nous a virés. Lui, il n’a pas supporté, il s’est suicidé… Il s’appelait Jules. C’était la semaine dernière, alors on est tellement tristes qu’on fait comme avant, on parle, on rit, et tu vois tu nous as réveillés et là on pense à lui…

1174
1174

Un petit mot pour l'auteur ? 381 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Toutes mes félicitations Éric. J'ai aimé vous lire.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Christian Tallon
Christian Tallon · il y a
On ne s'attendait pas à ça. J'ai passé un bon moment. :-)
Image de Bubo Bubo
Bubo Bubo · il y a
" L'essentiel est de ressentir" et votre texte le fait très bien. merci pour ces émotions partagées.
Image de Sylvie Potel
Sylvie Potel · il y a
J'aime beaucoup celle-là!!!
J'aime comment vos émotions sont fortes, intenses et communicatives. On se ressemble un peu, je crois ;-)

Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Merci beaucoup, avez vous lu mon voyage vers la bibliothèque dans le concours 72 heures, qu'en pensez vous ?
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Bravo pur ce succès, auquel à mon avis manque une "recommandation" méritée.
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Merci beaucoup c'est gentil de votre part. J'ai un autre texte en compétition en ce moment dans le concours 72 heures, il s'agit de "en route vers la bibliothèque"
Image de Vero. La Comete
Vero. La Comete · il y a
Félicitations, contente pour toi
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Je découvre... bravo !
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Un grand merci
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Bonjour Alice, si vous voulez découvrir une de mes nouvelles créations je vous invite à lire " en route vers la bibliothèque"
Image de JACB
JACB · il y a
Eh! bien voilà vous êtes du voyage des brillants nominés, Eric. Bravo!
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Et bien c'est un voyage que je suis heureux de débuter
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Bravo !
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Merci beaucoup
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Bravo, Eric !
Image de Eric Nedelec
Eric Nedelec · il y a
Un grand merci, Chantal

Vous aimerez aussi !