1
min

Eteignez la lumière !

Image de Elise Fugler

Elise Fugler

194 lectures

7

FINALISTE
Sélection Jury

Il décida qu'il avait la tête en bas.
Quand la terre vous semble reposer toute entière au creux de vos orteils et qu'il vous faut lever le nez pour la voir, même en apesanteur on se sent à l'envers. Un clair de terre amoureux d'une étoile, bien trop lumineux pour fermer l'œil.
Lui, l'avide d'air, fenêtres au vent par tous les temps, condamné aux volets par la lune, reniflait en boucle les miasmes des nuits sans jours de ses collègues. Confiné dans son réduit de l'espace désertique il rêvait d'air pur et de longues nuits sans lunes.

Tout ronflait. Savants et machines.
Lui non.

Combien de mois sans dormir si ce n'est livré à l'épuisement sans fond ? Comment n'avait-il pas songé qu'en orbite tout serait pire encore ? Non pas libéré par le silence de l'espace, mais enfermé dans un chaos de promiscuité, de lumières et de bruits.
Couper l'alimentation de la station ?
Bien sûr que non. Il n'était pas fou. Pas encore. Pas vraiment.
Dormir, dormir... pas mourir ! La mort était partout pourtant. Tapie dans la miette échappée que l'on peut inhaler, les pannes, les radiations, la folie qui guette...
Un coucher de soleil, un autre, un troisième. Dormir enfin.
Boire un peu d'urine recyclée, prendre de la mélatonine et se sangler sur sa couchette en attendant l'heure du réveil ? A quoi bon.
Rentrer. Retrouver la terre sous ses pieds, le poids de son corps sur son lit.
Oui, mais la lune ?....
Rentrer ! Boucler ses expériences et lancer le test. LE test, celui pour lequel il est seul habilité sur la station, celui qui l'autorise à s'isoler des autres sous couvert de « Secret Défense » pour s'effondrer après des nuits trop blanches, froides et brûlantes scandées par un soleil fou.
Pourquoi attendre ? Rentrer, mais sur une terre sans lune, aux volets toujours ouverts à l'air de la nuit, la vraie, celle que suit le soleil.
Encore une aube, les autres se lèveront et sa nuit prendra fin. Au diable les vérifications des vérifications de vérifications. Lancer le test. Maintenant ! Il ne s'agira pas de la cible prévue, il trouvera une explication. Il n'a pas été recruté pour sa stupidité.
Il trouvera.
Il a déjà fait les calculs, par jeu, sans penser à mal. Détourné, modifié le matériel pour le rendre plus puissant.
La lune le nargue encore mais plus pour longtemps. Il a de quoi lui faire de très très gros dommages, ruiner le sourire de son croissant.
Un missile, un seul, mais maintenant.

Maintenant.

PRIX

Image de 2014

Thèmes

Image de Les savants fous
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elise Fugler
Elise Fugler · il y a
Merci beaucoup Jane et Joëlle pour vos encouragements, cela me touche beaucoup.
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
L'espace infini, la solitude... de quoi rendre fou, en effet...
Un 7ème vote pour ce très beau texte...

·
Image de Jane Véronique
Jane Véronique · il y a
C'est très beau, votre style me touche, énorminfiniment... Vos mots sont des images, encore pire que ça, des sensations...pire que pire, des émotions que je touche du doigt...superbe! merci Elise pour ce moment...
·