Estelle

il y a
2 min
1538
lectures
322
Finaliste
Jury

Je suis une jeune femme passionnée par l’écriture. Passion révélée tardivement, ce qui me donne l’envie irrépressible de rattraper le temps perdu ! Mon premier roman, Reprendre son souffle  [+]

Image de Hiver 2021
Il est 19 h 05, je suis assis à un bar et je fais danser mes doigts sur un verre de Ricard. Il fait si froid dehors que j’aurais sûrement dû m’éviter une boisson qui sent bon l’été et qui me glace les doigts. Sûrement. Mais c’est ma petite évasion à moi. Mon petit péché mignon qui me ramène à des souvenirs de vacances dans le sud de la France. Dans quelques minutes, je passerai au Whisky. Là, je commencerai à me réchauffer sérieusement.
La porte du troquet que je fréquente tous les soirs en sortant du bureau vient de s’ouvrir. Je me retourne en entendant le tintement de sa cloche. La voilà. Estelle. C’est le patron qui m’a donné son nom un soir où j’ai manqué de discrétion. Pas grande, les cheveux longs décolorés, des jupes souvent courtes et des décolletés souvent plongeants. On peut pas vraiment dire qu’elle soit belle ni qu’elle s’habille avec élégance. Mais elle a un truc.
Je sais ce que vous vous dites. Elle a un truc, c’est ce qu’on dit d’une femme pas très jolie à qui on cherche du charme. Bah voilà, elle a du charme. Mais pas seulement. Elle a aussi un regard profond. Du genre qui vous chope et qui vous fait boire la tasse. La première fois que son regard a attrapé le mien, j’ai cru que j’allais me noyer. Et puis elle a regardé ailleurs et elle m’a laissé là, comme un con. Depuis j’attends chaque nouvelle vague, partagé entre la peur et l’excitation. Elle vient deux à trois fois par semaine. Elle pousse la porte avec son épaule, jette sa cigarette sur le trottoir juste après avoir pris une dernière latte et rentre dans un nuage de fumée. Je ne loupe jamais ses entrées.
Un jour, elle s’est assise à côté de moi. J’en menais pas large, je me demandais déjà ce que j’allais bien pouvoir lui raconter
si elle m’abordait, quand finalement elle m’a soufflé. Elle a pris mon verre de Whisky, l’a collé contre son nez et m’a dit très calmement que c’était un bon choix. Avant de commander le même et de quitter le bar pour s’asseoir à une table un peu plus loin dans la salle. Estelle a du charme, un regard à se damner, une démarche assurée et elle sait reconnaître un bon Whisky. Voilà son truc.
Je la regarde s’avancer dans le troquet, retirer son lourd manteau imitation vison et se poser à une table dans le fond. À travers le miroir accroché derrière le bar, je peux l’observer, l’air de rien. Je la vois sortir un livre de son sac à main et se mettre à le lire les pieds nus collés contre le radiateur. Sa lecture la fait sourire. Puis rire, quelques instants plus tard. Elle joue avec une mèche de cheveux. Puis avec une cigarette qu’elle tripote avant de pouvoir l’allumer. J’observe, je savoure, je déguste, je n’en perds pas une miette.
L’alarme de ma montre me ramène à la réalité. Il est 20 heures. Il est temps de rentrer. Une heure qu’elle est là. Une heure que je suis hypnotisé. Alors je sais ce que vous vous dites. Comme le patron me l’a demandé un jour, vous vous demandez ce que j’attends pour l’aborder. Eh bien je vais vous dire : je n’attends rien. Il est probable même que je ne l’aborde jamais. Estelle, c’est comme mon verre de Ricard avant le verre de Whisky. C’est ma petite évasion à moi. Je la regarde et je souris intérieurement pour la petite accélération cardiaque qu’elle a provoqué. Un petit rien de liberté avant le suivant. Un petit rien pour se sentir vivant.
322

Un petit mot pour l'auteur ? 89 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Manuela Escudier
Manuela Escudier · il y a
Un grand OUi !
Image de Madoe EL
Madoe EL · il y a
J'adore!
Image de Marie MOS
Marie MOS · il y a
Ne pas chercher à aller plus loin c'est aussi se protéger. Mes voix pour ce beau texte.
Image de Marieve Carlota
Marieve Carlota · il y a
Merci d'avoir su capturer mon envie de vous lire . J'adore la fin . Mes voix et mes vœux
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Un portrait finement ciselé dans ce monologue intérieur touchant. Bonne finale Marie !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ce petit bar et ses clients blasés ont indéniablement une « gueule d’atmosphère » !
Un joli style, un certain charme dans ce tableau alcoolisé « d’avant ».
Bonne finale Marie !

Image de Nadege Del
Nadege Del · il y a
Une très jolie fin
Image de A. Sgann
A. Sgann · il y a
J'aime !
Image de Maryse WEISSER MACHER
Maryse WEISSER MACHER · il y a
J'aime
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Super, j'ai beaucoup aimé. L'instant bonheur/évasion à chaque nouvelle vague, partagé entre la peur et l’excitation. Bon vent ! :-)

Vous aimerez aussi !