Au bout de l'arc-en-ciel

il y a
2 min
587
lectures
170
Qualifié

Paraît que j'ai toujours aimé faire la pitre, alors peu se sont étonnés que je commence à écrire des chapitres ! Retrouvez la totalité de mes écrits Phare-Feu-Lus, –mais pas que ! – ici  [+]

Image de Hiver 2020

Au bout de l’arc-en-ciel, on lui a promis l’or et le sel, des rêves de gosse, des palaces et des chaussures de bogosse. Au bout de l’arc-en-ciel, on lui a montré cet amas de trésors, en argent ou en plaqué, des montres à l’Iphone, sans oublier les joggings, avec un crocodile dessus, pas un fake, mais un fier et droit, d’un vert bien trempé. Au bout de l’arc-en-ciel, il aura des amis qui lui feront mieux passer l’absence des frérots et qu’il se permettra d’appeler potos. Il ira même à l’école, il sait pas bien lire, enfin même pas du tout, mais il apprendra, peut-être même que ce sera drôle. Au bout de l’arc-en-ciel, il pourra rêver bien plus grand, et s’offrir enfin un putain de grand écran. Il aura pas besoin pour encourager son équipe préférée, de se partager la télé avec tout le quartier. Il aura un grand salon à lui pour refaire à l’envi les fameux gestes de Kylian M’bappé. Et peut-être même qu’sur le terrain, il se fera sélectionner. On lui a toujours dit qu’il avait des pieds à faire pâlir tout le PSG. Ses jambes, elles, sont prêtes à tout encaisser, prêtes à dégainer, déguerpir, détaler, elles savent comme lui sait, qu’il faudra peut-être les prendre à son cou, ses jambes, qu’il faudra peut-être beaucoup courir avant de pouvoir se remettre à marcher.

Au bout de l’arc-en-ciel, sa mère le rejoindra, quand elle aura compris le pourquoi de son départ, et qu’elle arrêtera de lui en vouloir. Car elle arrêtera forcément, même s’il faudra jamais lui raconter le comment. Il y a des réalités qu’une mère n’a pas besoin de connaître, il est des mensonges qu’il est nécessaire de faire naître. Au bout de l’arc-en-ciel, son sourire éclatera, comme dans la pub Colgate, quand elle verra tant de brillants qu’il lui faudra une paire de lunettes. Bien sûr pour l’instant, elle doit être toute rose à force de rouspéter, mais c’est de sa faute à elle, à l’avoir appelé « Anbessa ». Anbessa, ça veut dire lion, elle aurait dû savoir, ou choisir un autre prénom. Il entend déjà son rire quand elle se pavanera dans Paname et même sur les Champs-Élysées. Paraît qu’il y a une chanson du même nom, qui fait danser les Français. Elle mettra 5 paires de boucles à ses oreilles, s’il le faut, mais elle ne passera pas inaperçue, parce que sa mère d’abord, c’est le plus pétant des soleils, et au bout de l’arc-en-ciel, elle fera la guerre à tous les nuages. Au bout de l’arc-en-ciel, fera pas bon être un nuage.

Oui, Anbessa, il l’aime son arc-en-ciel, il a peur de le toucher tellement il s’en rapproche. Alors, quand l’embarcation, d’un bois mal assuré, commence à s’enfoncer et les flots à l’envelopper, c’est le sourire de sa mère qui réchauffe son corps et ses pieds de footballeur, qui ne savent pas encore nager. Et dans cette douce mer noyée sous un gris ciel, il est presque certain d’apercevoir, un halo de pastel , un bout d’arc-en-ciel.

170

Un petit mot pour l'auteur ? 53 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Poulpe perdu
Poulpe perdu · il y a
Bravo pour ce magnifique récit bien mené et surtout bien écrit.
C'est poétique, et nous plonge dans un autre monde.
je vous invite à consulter ma nouvelle "Une guerre s'annonce...".Pour le prix des 15-19 ans.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-guerre-mondiale-s-annonce.
Bonne continuation.

Image de Sabrina P.
Sabrina P. · il y a
Je reviens enfin sur short-edition ! J'en profite donc pour vous remercier de vos passages et votes, et commentaires sur ce texte qui me tient à coeur. Belle journée à vous ! Sabrina.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
On frissonne en lisant votre texte. J ai voté
Image de De margotin
De margotin · il y a
Très poétique
J'adore
Bonjour et Bonne année 2020

Pensez à cliquer sur ce lien pour voter mon histoire. Merci beaucoup

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/nilie-3

Merci beaucoup

Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
Magnifique! Ayant écrit: https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-heros-4
je ne peux qu'être sensible à votre texte.

Image de Samy Epz Piccardy
Samy Epz Piccardy · il y a
Formidable sa me donne envie de faire une chanson avec se texte appréciation .
Image de Ana Séveil-Compte
Ana Séveil-Compte · il y a
Magnifique texte. Très très court mais fort fort poignant et poétique !
Image de Nadine Moncey Rudigier
Nadine Moncey Rudigier · il y a
Des jeux de mots même dans la gravité, alliés à un ton poétique qui fait des merveilles. Bravo !
Image de Sabrina P.
Sabrina P. · il y a
Merci de ton passage ici Nadine ! À quand l'aventure pour toi ici ?
Image de Robert Haïtam
Robert Haïtam · il y a
Oui, très inattendue cette chute achevant le rêve d'un lion sur un thème pas forcément facile à aborder.
Si vous en avez l'envie, un instant, pour led écouvrir, mon poème Le marcheur, participe aussi au gp hiver.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-marcheur-4
En tout cas, tous mes vœux de réussite pour cette année 2020 !!!

Image de Sabrina P.
Sabrina P. · il y a
Je viens d'y aller et de voter pour votre marcheur ! Et tous mes voeux pour 2020 ! Au plaisir de vous lire encore. Sabrina
Image de Camille Fournery
Camille Fournery · il y a
La chute fait mal... Je l'ai cru un peu arrogant, le gamin, même s'il semblait respecter sa mère par dessus tout... Jolie et triste chute.
Image de Sabrina P.
Sabrina P. · il y a
Merci pour ce commentaire, la jeunesse peut sembler arrogante parfois car elle exprime tout haut des rêves qu'un adulte pense tout bas... :) Merci pour cette remarque. Sabrina

Vous aimerez aussi !