Comment écrire un tanka

il y a
4 min
2 397
lectures
20

Scribouillards, bouquineurs, bien le bonjour !

Le tanka (littéralement chant court) est un poème japonais, sans rimes de 31 mores, construit sur 5 lignes. Le tanka est plus vieux que le haïku. Le tanka est considéré au Japon comme la forme la plus élevée de l'expression littéraire.
Le tanka est un poème construit en deux parties, la seconde venant conforter la première. Le tanka soucieux des règles originelles doit marquer une légère pause entre les deux parties et ne traiter que d'un seul sujet à la fois. Il peut questionner mais ne donne aucune réponse. Le tanka est basé sur la réflexion et non sur l'observation. Il doit être un ressenti vécu, sincère, non imaginé.

Une more :
Une more est un son élémentaire que l'on prononce dans une phrase. Mais une more n'est pas une syllabe, c'est une notion plus fine. Une syllabe française peut contenir jusqu'à trois mores. D'ailleurs dans certaines langues, les syllabes n'existent pas.
Par exemple, le mot Nippon est composé de deux syllabes et de quatre mores ni-p-po-n, ce qui correspond aux quatre kanas utilisés pour transcrire le mot hiragana.
(Extrait de "Un haïku.com")

A Short édition, haïkus et tankas sont comptés en pied/syllabe et non en more/son.
Voici un lien utile pour compter : 
https://www.scribblab.com/outils/syllaber 

"La règle démoniaque du « e caduc »
Cette règle du e caduc est la grande responsable de toutes les difficultés qu'on peut rencontrer quand on décide d'écrire un tanka (ou tout autre poème à forme fixe). Alors pour éviter l'hécatombe, soyez attentif... N'ayez pas peur, tout va bien se passer.

A l'intérieur d'un vers, le E final d'un mot :
est muet (ou s'élide) devant une voyelle : Dans/ l'ât/re où/ le/ bois/ pé/tille
se prononce devant une consonne : Ba/si/lic/ ent/re/ les/ dents
accompagné des marques du pluriel -s ou -nt (ou du féminin -e) se prononce et donc compte toujours pour un pied, quoi qu'il précède : Les/ meubl/es/ a/né/an/tis

A la fin d'un vers, le E final d'un mot :
ne se prononce jamais et cela même s'il porte les marques du pluriel ou du féminin : Un/ pru/nier/ s'a/vance" - (Extrait de https://short-edition.com/fr/prix/prix-tankas-printemps-2018/les-regles-du-tanka"Prix tankas"). 

Construction du tanka :
La première partie est généralement un tercet de 17 mores, d'une structure 5-7-5 (syllabes) (devenue plus tard haïku) et la deuxième un distique de 14 mores de structure 7-7. Il arrive cependant que la première partie soit distique et la deuxième tercet.
La première montre une image naturelle tandis que la deuxième peut éventuellement exprimer des sentiments humains liés au sujet précédent sans que ce soit une règle absolue.
L'apparente simplicité des thèmes observés donne au tanka toute sa légèreté et son caractère universel. Contrairement au haïku, le tanka est une forme chantée.

Exemple de tanka japonais :
(Otomo NO YAMACHOKI - (718-Octobre-785)
Sans le vouloir
J'ai vu dans mon rêve
Le sourire de ma bien-aimée
Et mon cœur
Brûle en y pensant.

Exemple de tanka occidental :
(Markus HEDIGER - (1996)
Le chant de l'horloge
se mêle aux chants des aiguilles.
Mina tricotant,
est assise à la fenêtre,
dans son regard les saisons.
 
(Extrait de : "Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0. Sources Article Tanka (poésie) de Wikipédia en français - auteurs").

La ponctuation pour haïkus et tankas
"Les tankas, comme les haïkus, ne comportent traditionnellement pas de ponctuation.
Nous prenons donc soin, en général, de supprimer toute la ponctuation des tankas que nous publions sur Short Édition.
Mais bien sûr, nous ne sommes pas contre un point d'interrogation (par exemple), lorsqu'il est essentiel à la compréhension du tanka ou du haïku.
Nous sommes donc ouvert à quelques entorses des règles traditionnelles !"
(Message de Fanny Lamacque Chargée d'Edition - Relations auteurs Short Edition)

Les tankas ne comportent qu'une seule majuscule : en début de poème.
Pas de rimes non plus, et pas de titre : le premier vers sera reporté en titre. 

"Un haïku, c'est la chance offerte de tout comprendre, de tout deviner, de tout aimer, en un éclair de trois vers. - (Henri BRUNEL).

Le haïku
Les haïkus ont une structure syllabique de 5-7-5. Cela signifie que la première ligne se compose de cinq syllabes, la deuxième de sept syllabes, la troisième de cinq syllabes. Le poème contient au total dix-sept syllabes.
Si on trouve beaucoup de haïkus qui ont la nature pour sujet, ce n'est pas une règle. Votre haïku peut être centré sur les émotions, une situation humoristique...
Ajoutez un Kigo dans votre haïku, c'est-à-dire une référence à une saison. Le kigo peut être évident ou suggéré (hiver, été) en parlant de neige ou d'un certain type de fleur, vous donnez un indice de la saison. - (Extrait de Unhaïku.com).

Exemple de haïku occidental :
(Julien VOCANCE - 1878 - 1954)
Des vapeurs s'éveillent.
Les sauges fripées sommeillent
Une aube trempée.

Exemple de haïku japonais :
(Ozaki HÔSAI - 1885-1926)
Dénigrer autrui 
Je me lave l'esprit
mes doigts écossant les pois.

Souvenez-vous de ceci : c'est capital au Japon, comme en Occident et partout ailleurs, l'un des arcanes de la poésie est la répétition, et sa fille est la variante.
La variation dans la répétition s'entend. La répétition permet souvent d'amplifier, et il y a une manière de répéter comme en témoignent les deux exemples suivants, le premier de COYARD, le second de R. MUNIER :

Soit le 31 décembre
tout aussi sot
le Jour de l'An.

Nu
sur cheval nu
la pluie tombant averse.

La répétition de l'adjectif nu amplifie l'impression de chaleur préparant ainsi la séquence sous la pluie tombant à verse. Il est clair que nous somme en été.

Dans ces haïkus de BASHÔ (traduits par R. SIEFFERT), la répétition permet de mieux contraster les couleurs de la photo.

Au point du jour
des poissons blancs, l'éclat
d'un pouce le long.

Au point du jour, il fait sombre, les éclats blancs sont donc d'autant plus éclatants.

Voici un haïku de NAOJO traduit par R. SIEFFERT qui utilise la répétition on ne peut plus habilement :

La cueillir quel dommage !
la laisser quel dommage! ! 
Ah ! cette violette.

Le parallélisme et l'opposition dans la répétition de quel dommage montrent la valeur strictement égale des deux possibles solutions du promeneur traitant le dilemme d'autant plus cornélien. Là, la répétition amplifie considérablement ce qui n'est qu'un petit problème.

 -  Pour en savoir plus : Petit manuel pour écrire les haïkus - Chapitre 19 - Extrait de Haïkunet  -







20

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lucas Borboleta
Lucas Borboleta · il y a
Curiosité sur les règles du "e caduc". Y-a-t-il une logique de prononciation avec ses liaisons audibles, notamment sur la marque du pluriel en "-nt" ? Des exemples peut-être ?
Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
le e caduc même au pluriel compte toujours pour un pied (ou une syllabe), exemple :
- Dans/l'ât/re/les/feuilles/pé/tillent ou Dans/l'ât/re/la/feuille/pé/tille : (7 syllabes)
- Ces/ins/tants/qui/passent ou cet/ins/tant/qui/passe : (cinq syllabes)

Image de Lucas Borboleta
Lucas Borboleta · il y a
D'autres cas, avec des marques du pluriel en milieu de vers, pour bien comprendre, si je n'abuse pas de votre temps :
Le/temps/passe/vite (4 syllabes)
Les/mi/nu/tes/pass/ent/vite (7 syllabes)
Les/heu/res/au/ssi (5 syllabes)
Mes décomptes sont-ils corrects ou pas ?

Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Je suis ravie d'échanger avec vous !
Le/temps/passe/vite (4 syllabes) = OK
Pour les minutes passent vite, il faut compter comma ça :
les/mi/nut/pass/vit = 5 syllabes
les/heur/au/ssi = 4 syllabes
A l'intérieur d'un vers, le E final d'un mot : est muet (ou s'élide) devant une voyelle :
Dans/ l'ât/re où/ le/ bois/ pé/tille = 7 syllabes - (dans/l'â/troù/le/bois/pé/til)
* se prononce devant une consonne : Ba/si/lic/ent/re/ les/ dents (7 syllabes) ;
* accompagné des marques du pluriel -s ou -nt (ou du féminin -e) se prononce et donc compte toujours pour un pied, quoi qu'il précède :
- les/meub/les/a/né/an/tis = 7 syllabes

Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
J'aurais pu souligner aussi que les mots : pé/tille ou pé/tillent compte pour 2 syllabes
- passe ou passent compte pour une syllabe.

Image de Lucas Borboleta
Lucas Borboleta · il y a
Je comprends vos décomptes sur vos propres exemples avec "âtre", "basilic" et "meubles". Mais, désolé, je suis lent et m'essaie encore en suivant votre citation de "https://short-edition.com/fr/prix/prix-tankas-printemps-2018/les-regles-du-tanka" :
1) Cet/ins/tant/qui/pass(e) => 5 syllabes car le "e" de "passe" termine le vers.
2) Cet/ins/tant/pa/sse/vit(e) => 6 syllabes car le "e" de "passe" est suivi de "v" et le "e" de "vite" termine le vers.
3) Cet/ins/tant/pass(e)/en/fin => 6 syllabes car le "e" de "passe" est suivi d'une voyelle.
4) Les/mi/nu/tes/pa/ssent/vit(e) => 7 syllabes car le "e" de "minutes" est dans un pluriel, le "e" de "passent" est dans un pluriel, et le "e" de "vite" termine le vers.
5) Les/heu/res/au/ssi => 5 syllabes car le "e" de "heures" est dans un pluriel.
6) On/rentr(e) => 2 syllabes car le "e" de "rentre" termine le vers.
Cette fois, mes nouveaux décomptes sont-ils corrects ? Merci d'avance.

Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Même ayant écrit un texte sur Comment écrire un tanka, je me suis quand même fait avoir par la règle démoniaque du e caduc !!!
Et c'est bien de m'avoir posé la question, j'ai demandé à M. Irage comment il avait décompté son haïku :
Squeu/le/tte/fri/leux = 5
le/bruit/sec/des/bran/ches/mortes = 7
sous/le/man/teau/blanc = 5
Donc, veuillez m'excusez de vous avoir induit en erreur au sujet des minutes qui passent vite.
En fait, il faut décompter comme ça : Les/mi/nu/tes/pa/ssent/vite = 7
M. Irage ma donné un lien super pour décompter tankas et haïkus :
https://www.scribblab.com/outils/syllaber

Image de Lucas Borboleta
Lucas Borboleta · il y a
Merci pour votre patience et soutien à mon apprentissage !
Après test, l'outil "Syllaber" semble bien utile ; merci aussi pour ça !

Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Pfiou..... 🤔🤪
Trop complexe pour moi.

Pour tenter un Tanka faudrait la patience de Tatanka Iyotake(*) du Dakota ! Attaqué, au taquet aurait-il tenté de tater du Tanka ? Un Tanka de Tatanka c'est toqué mais Iyotake s'y serait attaqué que c'eut été ok.

(*) Le grand Chef Sioux Taureau assis, (Sitting Bull en anglais).

Image de Marguerite A
Marguerite A · il y a
Ouai, c'est pas mal ! Essayez de concourrir avec une histoire dans ce genre, je vous pense que vous aurez du succès...

Vous aimerez aussi !