Maman, je suis désolé.

il y a
3 min
1298
lectures
31
Finaliste
Jury

Amorine, 17 ans, Terminale Littéraire  [+]

Image de Harry Potter 2014

Thème

Image de Harry Potter Fanfictions
« Maman,


Je suis désolé.
Si tu lis cette lettre c'est que je suis déjà parti. J'aurais tant voulu te prendre dans mes bras et sécher les larmes qui tombent sûrement le long de tes joues. Seulement je ne peux pas, je ne peux plus.
Tu dois être en train de te poser des tas de questions sur mon départ et les raisons qui me poussent à agir ainsi, et je vais te répondre.

Saches, d'abord, que tu es ma mère par dessus tout, que je ne cesserai jamais de t'aimer et que je ne veux pas que tu te reproches quoi que ce soit.
Je suis amoureux. C'est probablement ce que toutes les mères souhaitent à leur enfant, d'être heureux. Mais cet amour me fait mal maman. Car quand j'en ai parlé à Père, il m'a giflé, renié, parce que j'aime.

Ne pleures pas maman. Je ne suis pas si malheureux, ce qui me fais le plus mal c'est de devoir t'abandonner. Je voudrais tellement être là, près de toi, pour que tu me vois vieillir, que tu vois mes enfants grandir, et que tu la rencontre. Elle est si belle, si douce, tu l'aimerais ; j'en suis certain. Je t'aime maman.

Je ne sais pas si cette lettre seras lisible à cause des larmes qui tombent d'elles-mêmes sur le parchemin, mais je te dois bien une explication. Au moins, tu sauras que je ne suis pas parti le regard dur et les lèvres pincées. Non, tu devineras que je suis parti le cœur déchiré. Comment peut-on choisir entre les deux femmes de sa vie ? Je suis désolé maman. Tu mérites le meilleur et je ne suis plus digne de vous, de toi. Ne te mets pas à crier que je suis un idiot et que tu aurais compris, il n'y avait rien à faire, mon choix était déjà fait. J'ai réussi à prendre une décision car tu as fais de moi ce que je suis aujourd'hui, tu m'as donné la force de prendre mon envol, tu m'as tellement donné d'amour et de tendresse, merci pour tous ces beaux souvenirs avec toi, je les chérirai à jamais.

Pardonne-moi toutes ces fois où je t'ai déçue, comme quand je courais dans le jardin et que j'ai piétiné ces belles fleurs que tu chérissais tant. Tu pleurais, et je m'en veux toujours.
...Ou quand j'ai décidé de m'occuper des plantes au lieu de travailler au ministère ; et ce jour, où je t'ai pris cette belle photographie de toi et grand-mère que tu cachais précieusement dans le tiroir de la salle à manger, et que tu as pleuré car c'était tout ce qu'il te restait d'elle...

Je suis désolé pour tout ça, maman.

Mais si tu regarde dans cette boîte, tu comprendras mieux.
Tu te souviens quand tu me racontais des histoires ? J'étais assis sur tes genoux, au pied du grand arbre près des lilas... L'une d'entre-elles disait que si tu enfermais tous tes trésors précieusement quelque part, alors ils resteraient à jamais dans ton cœur et près de toi. Alors maman, je t'offre ma boite à trésors.

Saches que cette journée où j'ai détruit tes fleurs, ce n'était pas voulu : j'ai malencontreusement glissé sur l'herbe mouillée par la rosée du matin. Si j'ai décidé de passer ma vie auprès des plantes, c'est parce que je voulais pouvoir te sentir au travers de mes journées, toi qui aime tant les fleurs. Et si je t'ai pris ce cliché de grand-mère et toi, c'est parce que mes trésors ce sont vous ; les personnes que j'aime.
Dans cette boîte si précieuse, tu trouveras des tas de choses et, surtout, cette fameuse photographie, car je voulais juste te garder près de moi pour toujours. Désormais, tu as davantage besoin de cette image que moi, car j'en ai pris une autre de toi. Mais le petit Drago que j'étais autrefois n'en avait pas, et tu venais de lui raconter cette douce histoire. Si je t'offre mes trésors, c'est parce qu'ils font partie de moi. Donc grâce à cette boite, je serai là, toujours.

Range-la dans tes trésors ou jette-la si tu es trop fâchée, mais tu es la plus belle des mamans du monde. Je suis fier d'être ton fils, et fier que tu sois comme tu es. Même si parfois, tu fais des choses que tu regrettes ou que tu as des remords pour ce que tu n'as pas fait, je ne veux pas que tu t'en veuilles pour mon départ. Tu m'as offert la plus merveilleuse des enfances possible, et je te promets de penser à toi chaque jour qui passe, de ne jamais oublier d'où je viens, et de ne jamais oublier cette femme fantastique qui m'a fait devenir un homme. Je t'aime et je t'aimerai.

Ton fils, Drago. »


Narcissa serra le parchemin jaunit par le temps contre son cœur. L'éteinte était aussi puissante que ses forces le lui permettaient. Elle était épuisée de vivre. Une dernière larme roula sur sa joue, puis elle ne s'éteignit à jamais.


« Je t'aime. » Trois mots, huit lettres et tant d'espoir.

31
31

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lolottepresti
Lolottepresti · il y a
+1 ! j'ai adoré ! <3 si tu veux va voir mon texte, aussi en competition ! :) http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/l-homme-le-plus-courageux-que-je-connaisse
Image de Claire Le-Mée
Claire Le-Mée · il y a
On met rarement Narcissia en premier plan, mais c'est une bonne mère qui à beaucoup d'affection pour son fils. Ton texte est très touchant, et je te félicites d'avoir réussi à le mener aussi bien ! +1J'en profite aussi pour t'inviter à aller voir ma participation au concours de fanart : http://short-edition.com/oeuvre/strips/les-maraudeurs-et-lily-1
Image de Marie
Marie · il y a
que c'est vrai quand on a une maman comme la tienne loin d'être parfaite mais tellement vraie ta maman c'est quelqu'un quand tu la connais tu ne peux plus oublier c'est pour la vie la vraie comme ta maman biz a vous
Image de Verseau Chantal
Verseau Chantal · il y a
je ne connais rien à l' univers d' Harry Potter mais ton écrit m' a beaucoup plu ! je vote donc et te souhaite bonne chance pour la finale