4
min

Sam et Dada ou quand l’amour subit la loi des divergences

887 lectures

117 voix

En compétition

« Suis-je dans le noir ou ai-je les yeux fermés ? Peut-être les deux. » Ce sont les mots qui avaient traversé l’esprit de Sam quand il avait repris conscience dans son lit d’hôpital et que seuls les bruit résonnaient autour de son corps. Le jeune garçon n’avait aucune idée de ce qui se passait dans sa vie à ce moment précis. En effet, voilà deux jours qu’il était plongé dans un coma à la suite d’un accident. Il a été renversé par une camionnette.

Sam était un jeune garçon de 16 ans qui vivait à Saly. Une station balnéaire située sur la Petite-côte au Sénégal. Sam était de confession catholique mais était aussi d’une famille où le christianisme et l’Islam se côtoyaient presque parfaitement. Oui ! Le jeune Sam qui avait depuis toujours fait face à cette problématique, même à l’école, devait aussi y faire face dans sa vie amoureuse. Comme par hasard, la plupart de ses idylles faisait face à ce souci. La religion. Oui il avait souvent eu de bonnes copines, amoureuses de lui mais ça n’aboutissait pas parce qu’une fille musulmane ne peut pas épouser un garçon catholique. Bien que l’homme musulman puisse épouser une femme catholique. Un sujet complexe qui est toujours d’actualité au Sénégal.

Sam était ce jeune garçon très beau et toujours bien fait. Il se dressait toujours charmant du haut de son mètre 85. Souvent souriant et attentionné, il se faisait facilement des connaissances. Des amis, il en avait beaucoup, surtout chez la gente féminine. Le jeune garçon avait vraiment tout pour s’offrir la cordialité des gens. Un mec à la tenue soignée, toujours propre et élégant, il était tout à la fois. C’est dans cette augure que le jeune Sam va faire l’une des rencontres les plus importantes de sa vie jusqu’à cette date. Le bonhomme va rencontrer une jeune fille charmante du nom de Dada. De teint clair et très coquin, Dada était parfaitement la version féminine de Sam. Ravissante et très intéressante. Et ce détail qui était loin d’en être un d’ailleurs va bouleverser la vie du jeune garçon. [...]
Déjà en couple avec une jeune fille du nom de Mimi, Sam s’était pourtant juré de ne pas lui être infidèle. Il avait pourtant fini de s’attacher à Mimi. Une fille catholique très intéressante et énergique mais frivole. Dada quant à elle, était cette fille intelligente, très studieuse mais aussi très séduisante. Dada était issue d’une famille réputée être d’obédience mouride, pas seulement musulmane. Bien conscient de la différence de religion avec Dada, Sam ne voulait pas laisser ce fait passer au-dessus de l’admiration qu’il avait pour la jeune fille.
Malgré l’enthousiasme de Sam à vouloir sortir avec la jeune fille, elle était déjà prise. Eh oui ! Malgré son ouverture, Dada fréquentait un gars du nom d’Amdy. Mais la jeune fille était coincée dans sa relation où elle avait gardé de vrais sentiments. Et puis, comment rester indifférente à un charme aussi rare du jeune Sam ? Coincée, Dada décida finalement de n’offrir que son amitié au jeune garçon. Des amis seulement, mais intimes on dirait, en fait pas vraiment. Car on pouvait toujours voir comment brillaient les yeux de Sam quand il regardait Dada. Si Sam et Dada n’étaient pas sortis jusque-là, ce n’était pas parce qu’ils ne s’aimaient pas, mais c’était plutôt parce que Dada était en couple. Ils étaient devenus inséparables et les journées paraissaient courtes pour tout ce qu’ils avaient l’intention de partager. Une amitié si forte qu’elle faisait des jaloux autour d’eux.
Le grand déclic entre les deux ados survint lorsque son amant, Amdy décida de marier une cousine à lui, et par là trahir Dada. Un grand tournant dans la vie des jeunes adolescents. Tant la trahison d’Amdy sous l’influence de sa famille était énorme et amère, tant un boulevard semblait s’ouvrir pour une éventuelle idylle entre Sam et Dada. Oui ! Amdy n’allait pas marier Dada, parce que celle-ci appartenait à une famille de « jaam » (esclave) et Amdy d’une classe noble. L’éternel problème des castes au Sénégal. Une histoire vieille pourtant de plusieurs années devait s’effondrer pour laisser place à une autre éventuellement. Dada vivait les pires moments de son jeune âge et voyait le monde se bouleverser sous ses pieds. Ce n’était pas son amour pour Amdy qui le chagrinait, mais les sacrifices et les clichés des moments de leur relation animaient encore sa mémoire. Parce que de l’amour, elle ne pouvait pas en manquer. Elle avait besoin de temps pour digérer sa déception. La confiance devait être retrouvée pour cette jeune fille brillante et aimable qui croyait être si proche de l’union. Et pour ceci, Sam, si attentionné et solidaire, jouait le rôle du consolateur. [...]

La tendresse de Sam et sa disponibilité faisait avait fini de remettre de l’ordre petit à petit dans la tête de Dada. Qui avait perdu entre temps son énergie positive, l’assurance qui la caractérisait. Les habitudes changeaient chez elle sans qu’elle ne se rendît compte vraiment. Elle ne pouvait plus passer une journée sans entendre Sam. La voix de celui-ci perturbait son aise. Elle devenait de plus en exigence envers le jeune garçon mais sans vraiment forcer. En effet, Sam avait fait l’erreur de sacrifier Mimi pour le bonheur ou le bien-être de Dada. Et par évidence, la petite-amie avait piqué une jalousie. Plus loin, Mimi ne pouvait plus supporter d’être reléguée au second rang et avait décidé de mettre un terme à son idylle avec Sam. Il était confus et avait décidé de se résoudre. De remettre de l’ordre dans sa tête, dans sa vie. Sam devait revoir ses priorités et agir comme un homme. C’est à dire prendre ses responsabilités. Puisqu’il était clair dans sa tête que celle qu’il aimait vraiment c’était Dada. Sam voulait écouter son cœur mais que faire des sentiments de Dada qui n’étaient pas clairs du tout dans sa tête ? Le jeune garçon n’avait pas remarqué l’attachement de son amie qui devenait de plus en plus intime. Il était du genre à redouter les illusions. Il décida néanmoins de faire part de ses sentiments à son amie, qui de son côté attendait le moment propice pour pousser Sam à refaire sa proposition. [...]

A la sortie de leur tête à tête, les deux jeunes avaient officialisé leur relation. C’était le couple parfait en fait. Deux alter-ego qui avaient décidé de se mettre ensemble pour le bonheur de tout un chacun. [...] Le duo attirait toutes les attentions tellement qu’il était beau et bien taillé. Leurs sourires prédisaient un avenir radieux et leur complicité une histoire infinie. Justement, l’enthousiasme des deux amoureux avait très tôt installé les débats sur ce couple. Les questions figeaient sitôt de partout. Il est de quelle ethnie ? Quelle est sa caste ? Est-ce un mouride ? Des interrogations qui coupaient toute suite court cette relation. Parce que les deux jeunes amoureux avaient oublié qu’ils étaient dans une société complexe où l’amour seulement ne suffisait pas à deux personnes pour s’unir. En plus, pour Dada qui croyait en finir avec les histoires d’amour impossibles, c’était sans penser à la religion. Oui Sam était un chrétien catholique et Dada sous la pression de sa maman devait très vite l’oublier. Il n’était pas question que cette relation continuât un jour de plus pour la mère de la jeune fille.

Avec le cœur meurtri, Dada n’avait plus aucune solution que de faire l’annonce à Sam. [...] et lorsque Sam reçut la nouvelle de sa petite-amie, le chaos semblait l’emporter. Ses oreilles bourdonnaient et il ne savait plus où il en était. C’était l’effondrement pour le jeune épris. [...] C’étaient les cris de Dada qui avaient réveillé sa famille. Il était 23 heures et Sam venait d’être renversé par une camionnette. Sam était gravement touché.

PRIX

Image de 2020

Thème

Image de Très très court

En compétition

117 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ababacar Diasse
Ababacar Diasse · il y a
vous avez mon soutien je vous invite aussi jeter un coup d'oeil sur mon oeuvre, Vous pouvez la voir ici (https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/dapres-ma-tante-les-confidences-touchantes-de-fatoumata-a-son-amie-marianne-1
Image de Mame Ndella Niang
Mame Ndella Niang · il y a
Je te souhaite beaucoup de courage partner
Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Bravo ! J'adore votre texte. Vous avez mes 5 voix.
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Abdou Cisse
Abdou Cisse · il y a
Bonne chance frère
Image de Jean Joseph
Jean Joseph · il y a
Merci beaucoup 🙏🏿
Image de Theophile Dior Gomis
Theophile Dior Gomis · il y a
Bonne chance
Image de Safia Amour
Safia Amour · il y a
Bonne chance 🤞🏽😇
Image de Jean Joseph
Jean Joseph · il y a
Merci beaucoup 🙏🏿
Image de Jean Joseph
Jean Joseph · il y a
Merci à tous d’avoir lu et voté pour mon histoire.
Image de Laurent Preira
Laurent Preira · il y a
Congrats bro très joli et riche texte force a tw et bonne continuation
Image de Bayfall Baye
Bayfall Baye · il y a
C'est moi Phibiane ta soeur qui t'aime fort.
Image de Jean Joseph
Jean Joseph · il y a
Merci beaucoup grande sœur et amen pour les prières 🙏🏿
Image de Bayfall Baye
Bayfall Baye · il y a
Très joli texte frangin. Toutes mes félicitations et très bonne continuation . Du courage. Bonne chance rak.yal nala yalla takhawou té barkel la. 😘❤