Fruits étranges

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

La scène, glaçante, est parfaitement restituée dans ce poème percutant qui use d’images simples pour créer le malaise. La scène est presque

Lire la suite

Cette œuvre est
à retrouver dans nos collections

Fruits étranges que ces jeunes filles
Alanguies mollement sous le vent
Qui balance leur chevelure.

Leurs pieds nus, leur peau laiteuse font penser à des bergères,
Des agneaux de lait.

Leurs jupes – quand elles en ont –
Gonflent et se dégonflent
Au gré du tournoiement là-haut.

Qui chahute ce manège de vierges déflorées
Mais calmes, qui se sont tues ?

Fruits étranges...

Fruits étranges que ces jeunes filles
– seul leur cou raide détonne
Et leur visage bleu –
Pendues aux branches de cet arbre,
Et si nombreuses.
© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

La scène, glaçante, est parfaitement restituée dans ce poème percutant qui use d’images simples pour créer le malaise. La scène est presque

Lire la suite