Image de Vrac

Vrac

Si je savais dessiner, je peindrais des paysages mélangés, réels ou fictifs, naturalistes ou intérieurs, imaginaires ou malaxés par la mémoire. Ah, je les vois si bien ! Mais comme je ne sais pas dessiner, je m'efforce de les décrire...
TRÈS TRÈS COURTS
360 voix   641 lectures
J’ai le sommeil lourd comme un édredon. Pourtant, ce matin de mars, un tintamarre de pétales tombant sur la neige du jardin m’éveilla en sursaut. La lente cavalcade des nuages, où tintaient ... [+]

En compétition
Grand Prix Hiver 2020
TRÈS TRÈS COURTS
21   112 lectures
J’étais invité au réveillon. Une fois chez l’un, une fois dans la belle-famille. Ça ne se refuse pas. Je me réjouissais à l’avance de la bûche, qui viendrait après les bouchées à la ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
680   1395 lectures
Malgré les casques antibruit qu’on nous donne, je m’abrutis tout au long du jour dans un tintamarre de marteaux-piqueurs, de tunneliers, de crissement des rails. C’est un monde souterrain où... [+]

Finaliste - Sélection Public
Grand Prix Automne 19
TRÈS TRÈS COURTS
49   399 lectures
Ce matin-là, les nuages, d'un gris sale et crêpé de deuil, pourchassés par un vent frisquet, filaient dans le ciel ouaté un mauvais coton.

J'avais couru dans les allées du parking. Ma ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2017
TRÈS TRÈS COURTS
69   334 lectures
Ce restaurant existe-t-il encore ? On me l’avait conseillé avec une sollicitude pressante, car j’y trouverais la fin de mes tourments. Il s’appelait L’auberge aux Amanites. Je n’y ai ... [+]

Qualifié
Grand Prix Printemps 2017
NOUVELLES
710   1060 lectures
Un cauchemar m’a réveillé ce matin. Julie Fabiani, notre professeur de Lettres, était entrée dans mon sommeil à la façon du vent lorsqu’il tourne autour des cumulus avant l’orage, cognant ... [+]

Finaliste - Sélection Public
Grand Prix Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
19   79 lectures
Mes amis poètes et moi goûtons peu la poésie élégiaque, encore moins la poésie jérémiaque. Pourtant ce n’est pas la matière qui manque, nous pourrions brailler des complaintes la nuit ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
24   110 lectures
A cause de la chaleur étouffante, je n'ai commencé à tondre la pelouse qu'à la tombée de la nuit. Dans l'herbe craquante filaient des lézards et des nuées de sauterelles, les graminées ... [+]

TRÈS TRÈS COURTS
22   98 lectures
On nous avait appelés pour une simple goutte d'eau qui avait fait déborder le vase, aussi y sommes-nous allés avec beaucoup de décontraction, sans sirène ni gyrophare, avec juste une éponge pour... [+]

539 abonnés

Image de PhilshycatImage de Rellum59 MüllerImage de ZouzouImage de Sylvie LoyImage de LénaImage de Haruko SanImage de Michaël ARTVICImage de Françoise Deniaud-LelièvreImage de Fred PanassacImage de Paul TheryImage de Francis Etienne Sicard LundquistImage de Charlotte TalonImage de Alphonse DumoulinImage de M. IrajeImage de LoodmerImage de AdonisImage de Didier PoussinImage de Landry des AlpesImage de Origami 38Image de Eva DayerImage de J.M. RaynaudImage de Ginette VijayaImage de Viviane FournierImage de Isabelle Lambin Voir +
pour laisser un message à Vrac