Image de Valérie Girault

Valérie Girault

J’écris le soir. Quand mes enfants, mon mari ne savent plus qui je suis. J’écris quand mon ciel se déchire. Quand les mots se sont imposés toute la journée, m’ordonnant de répandre leur substance sur le papier. Parfois, je me souviens de ces phrases impérieuses qui m’ont obnubilées le jour mais bien souvent ce sont d’autres mots qui jaillissent le soir. Je suis l’éperdue, l’insolente, la révoltée.

65 abonnés


À LA UNE
Très très courts

La sauvageonne

La sauvageonne... ça faisait longtemps qu’on ne m’avait pas appelée comme ça.
J’avais oublié.
C’était le temps où je vivais dans les arbres, je courais sous les pluies d’orage... [+]

Très très courts

Tes lèvres dans la terre

Les jours s’amoncellent et me réparent lentement.
J’ai des doutes, des certitudes, et le cœur fragile.
Tant pis si le tumulte a lieu sans moi.
J’ai planté quelques renoncules, et tes... [+]

Très très courts

Tisane

C’est trop long l’hiver. Six mois qui m’enterrent vivante.
Il faut survivre d’ici là, tenir bon.
Mais pas cette année.
Cette année, j’ai l’été en bandoulière qui dégouline... [+]

Très très courts

J’ai aperçu Dieu dimanche dernier

J’ai déserté la mélodie des mots ces derniers temps. L’usure de ce monde crotté a pris le dessus. J’ai perdu de vue la lenteur, la beauté, l’essentiel. Quand mon ciel est gris, plus rien... [+]

Très très courts

Rue des campanules

Elle a planté des campanules aujourd’hui. Elle aurait aussi bien pu planter des arcs en ciel. Elle n’a pas choisi, elles se sont imposées. Elle habite leur quartier. Partout, elles... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2014
Très très courts

Armistice

Le soleil a bu la tasse.
Quand il pleut au printemps toutes les promesses d’été prennent l’eau. On ne croit pas que le soleil puisse revenir un jour. Toute cette flotte a dû l’éteindre... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2014
Très très courts

Jour de pluie

C’est toujours à l’heure de la sortie des écoles qu’il pleut. C’est toujours aux enterrements que le soleil se pavane, incongru. Les pompes funèbres n’ont pas de tenue d’été... [+]

Très très courts

Avril en pagaille

Avril en pagaille
C’est le titre d’un livre que j’ai écrit quand j’étais jeune. Aujourd’hui, j’ai 110 ans mais je n’ai tiré aucune leçon de sagesse de ces années. Je l’ai perdu... [+]

Très très courts

Burn out

Hier matin, j’avais rendez-vous à l’hôpital pour passer un EEG (électroencéphalogramme), je précise parce que l’écart est mince avec l’ECG. Mais mon cœur va bien, lui.
À 8h02... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Été 2014
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

L’été s’est jeté dans l’hiver

L’été s’est jeté dans l’hiver. Pour un dimanche seulement. Alors, j’en ai profité. J’ai avalé cette journée comme un verre d’eau fraîche, assoiffée de soleil, de lumière, et de... [+]

Très très courts

Verdi

Je rêve de loin, d’ailleurs en bleu, en rose, en jaune. Je suis bien loin de la neige et des saleuses. C’est Verdi qui me maintient en vie ce soir, mon défibrillateur d’ambiance. Je suis en... [+]