Image de Sylvie Loy

Sylvie Loy

J'écris pour inventer des libertés, pour m'approprier les pleins pouvoirs, pour (m'auto)critiquer, pour (me)sauver, pour (me)venger...mais aussi pour déterrer et dompter les monstres (intérieurs), et surtout dilater le temps.
J'écris car je cherche mon instant d'éternité.
Sylvie.

2231 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Comme dans un vaudeville

Quand elle le vit sur son palier batailler avec son jeu de clés devant la porte d’entrée, elle sentit son cœur s’emballer comme jamais il ne l’avait fait. Elle balbutia son prénom avec une... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Automne 2020
Très très courts

Comme une gitane qui danse

Elle portait un tablier de ménagère difforme outrageusement déboutonné sur sa généreuse poitrine. Visiblement, elle ne portait rien d'autres. Seule sa volumineuse chevelure cachait un peu de ses... [+]

Très très courts

Comme les deux doigts de la main

Quand il m'a dit qu'il faudrait, pour lui ôter son alliance, qu'on lui coupe le doigt, d'étonnement, j'ai plaqué une main sur ma bouche pour étouffer mon cri d'animal blessé et de mon autre main... [+]

Très très courts

Aussi vivant qu'un souvenir

"Rien n’est plus vivant qu’un souvenir."
Federico Garcia Lorca
Regarde ces petits.
Ils ont entre 10 et 12 ans. Pas plus.
Ce sont des enfants réunis sur l'herbe par une soirée de... [+]

Très très courts

Le papy qui redevient petit

La route traverse une forêt dense aux arbres teintés de roux. Lorsque l'espace entre les troncs commence à s'éclaircir, la clairière se dévoile.
Après une légère côte, le portail en fe... [+]

Très très courts

Les mauvais garçons

Personne n'en parlait, mais tout le monde savait.
Ce que la fille avait subi.
Ce que le garçon avait fait.
Pourtant, quand elle était sortie de chez lui, la robe déchirée et les... [+]

Très très courts

Demain, c'était hier

Avant, je ne vivais pas les saisons.
Car je les percevais comme capricieuses.
L'automne me voyait maladroite. J'évitais de marcher sur les feuilles mortes par crainte, soit de glisse... [+]

Très très courts

Crash Dog

Sur l'autoroute, au volant, il n'y a pas de place pour la lenteur.
Même le soleil semble traverser sa course plus vite et darder ses rayons plus vivement.
Sur l'autoroute, chacun sa file... [+]

Très très courts

En transparence

On était tous au comptoir du bar ce jour-là. La canicule nous avait chassés de la terrasse. Le dimanche, on avait pris l'habitude de s'offrir l'apéro les uns aux autres. Ce jour-là, c'était mon... [+]