Image de Sophie Copinne

Sophie Copinne

De battre mon coeur est en vie, les maux subis, les mots écrits , les cicatrices, les rides, toutes ces traces qui nous racontent.
Me voici démasquée. Pour des raisons d'édition j'utilise désormais mon nom propre.

1585 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

Oh ! Tango !

Carlotta a cinquante ans et elle danse. Toute petite déjà, Carlotta aimait rire, chanter, danser... Oui, danser surtout. Jusqu'à ses seize ans, elle a passé des heures en tutu, chaussée de... [+]


Finaliste - Public Grand Prix Automne 2015
Poèmes

Terre

La transparence des larmes du ciel
Frappe la terre et la vie jaillit.
Source vive de l'univers,
Planète Bleue,... [+]


Ô 2019 - 5 vers
Poèmes

Chromatique

Bleu comme l'azur d'un ciel d'été
Ou l'Outre-mer de L'Atlantique
Bleu comme en Méditerranée
Ou le bleu clai... [+]


Ô 2019 - 14 vers
Poèmes

Dėjà le soir tombe

Dėjà le soir tombe
son halo d'argent scintille
dans le ciel de brume
pour les amants qui s'enlacent
la nuit promet d'être belle


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Eveil

Le soleil entre par les persiennes
Les battements de ton coeur
Frôlent mon oreille
Ton corps dort encore
Serein
Le oiseaux... [+]


Prix Saint-Valentin 2018 - Poèmes
Poèmes

Suspens

l'escargot traverse
tout doucement sur le pont
soudain ! un scooter


La Matinale en cavale 5ème édition - Poèmes
Poèmes

un si bon dessert

un si bon dessert
avant de me resservir
je pense à mes hanches


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

ils me font de l'oeil

ils me font de l'oeil
ces gâteaux bien alignés
mais lequel choisir


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

dévorer des yeux

Dévorer des yeux
toutes les pâtisseries
non ! la boulangère


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

dernier soir d'octobre

dernier soir d'octobre
pour récolter des bonbons
ils crient trick or treat


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Ta peau caramel

Ta peau caramel
et tes lèvres Tagada
font fondre mon coeur


Finaliste - Public Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Chemin de vie (slam)

Elle croyait aux contes de fée,
Au bonheur en contrat illimité...
Quand elle l'a rencontré,
C'était lui le prince... [+]