Image de Frédéric Müller

Frédéric Müller

Tout au bout de mes vers on trouve en point de mire l'anagramme de celle ci : la rime .
A laquelle battements de mon cœur s'arriment comme au quai du bonheur .

34 596 Lectures sur ses œuvres

Ses abonnés


À LA UNE
Très très courts

Souvenirs : fruits du temps

Lorsque en fin de vie les souvenirs sont mûrs, ils peuvent être cueillis au bout de la ramure .
Ils sont fruits du passé, des joies et des regrets qui ont bien raviné l'écorce de l'existence ... [+]

Poèmes

Les amants du faubourg

Il était allé l'attendre
Dans la salle des Pas perdus
Elle était sa chère et tendre
Mais elle n'est jamais venue ... [+]

Poèmes

Toute une vie d'amour

Aux noces de cristal
Tout l'amour conjugal
Est encore bien tendre ;
Aux noces de porcelaine
Fêlure peut être ... [+]

Poèmes

Ce qui forme les mots

Les premières voyelles
Comme des étincelles
D'un langage malicieux
Répondant aux sourires
D'un amour contagieux ... [+]

Poèmes

Un bonheur simple

Un vent léger dans mes cheveux,
Quelques gouttes d'eau de la mer
Et puis du soleil sur ma peau,
Voilà, pour moi, tout ... [+]

Poèmes

Eloge de la tendresse

Si l'avenir nous disait : retiens ma promesse
Aies confiance , tu verras , la tendresse ne meurt pas
Il serait facile ... [+]

Poèmes

Le fil de soi

Être incapable
Dans le miroir
De sa pensée
De reconnaitre
Fil d'à côté .
Être cet être
Abominable
Tel ... [+]

Poèmes

Couleurs d'existence

Du bleu, du bleu, du bleu :
La mer, de circonstance,
Du bleu, encore du bleu,
Comme le ciel des vacances ;
Du rouge ... [+]