Image de Vincent Delaunay

Vincent Delaunay

Une assiette creuse, deux couverts. Des robes démodées. Des cartes de voeux. Un hochet et une photo de mariage, « Jean et moi, 17 avril 1951 ». Tout ce qu’il restait de la vie de Pierrette Marlot était là, éparpillé à mes pieds, tombé d’une benne à ordures.
Alors j’ai tout ramassé et je me suis promis que j’écrirai son histoire et que je mènerai la vie impossible aux nouveaux locataires du 3e.

136 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

Le père noël

1.
Avec une bande de copains de l’usine, on a ouvert un lieu associatif où on se retrouve le soir, après le boulot, pour boire une bière. On a trouvé un local dans une impasse qui longe le... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2015
Très très courts

L'art du jonglage

… vous comprendrez, monsieur le juge, toute la délicatesse de ma position, me voyant me présenter ainsi devant vous, dans le plus simple appareil, avec une soucoupe de tasse à café qui peine à... [+]


Finaliste - Jury La Matinale en cavale 3ème édition - Très très courts
Très très courts

L'ordinateur

Je compte un. (Un temps.) Deux. (Un autre temps.) Trois. (Un autre temps qui me paraît une éternité). Quatre. (Et je me demande s’il y aura d’autres tours). Je continue à compter.
Ma... [+]


Qualifié Grand Prix Hiver 2016
Très très courts

Le couloir

Un enfant entre sept et dix ans, qui mesurerait moins d’un mètre cinquante, compterait cent soixante-dix-huit pas en long et seize en large, dénombrerait quatre mille quatre-cents carreaux de... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2015
Très très courts

L'hamburger

Je passais ma main sur son dos nu, mes doigts serpentaient entre ses omoplates. Nous étions allongés dans l’herbe, bouquinant, discutant. Son visage était crispé, c’est comme si nos peaux... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2015
Nouvelles

Le fils

Je n'ai grandi ni dans la foi catholique, ni dans la foi protestante. Pas même juive (sans parler de la foi musulmane ou d'autres religions plus exotiques). J'ai été éduqué par des athées... [+]


Très très courts

Le tube

J’aime prendre le métro.
Je m’assois toujours sur un strapontin, face à l’entrée, au niveau de la troisième porte de la quatrième rame. La ligne C : du lundi au vendredi, 14... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2015
Très très courts

L'autocar

Le silence et l’oubli font partie du jeu.
Parfois, dans notre vie, il y a des souvenirs que l’on enferme dans une boite et après on n’y pense plus. Puis, ils reviennent. Longtemps après... [+]


Très très courts

L'étoile noire

Je marche dans la rue, simple badaud parmi les badauds. Banal, anonyme. Un type ordinaire. Je suis comme des milliers d’autres. Du lichen sur le tronc d’un arbre.
Pourtant, je marche comme tous... [+]


Nouvelles

Le bain de soleil

Rien d'autre que le soleil. Ses rayons. Sa chaleur. La lumière intense.
Je suis assise sur une chaise pliante. Un siège inconfortable. Mais ingénieux, répète mon beau-père. Une idée bête... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2015
Nouvelles

La goutte

Paul Berreson avait pris soin de sa femme toute sa vie.
Aussi, chaque samedi matin, avant de lui donner son petit-déjeuner, il serrait un garrot en caoutchouc autour de son avant-bras gauche... [+]


Nouvelles

La morsure

« — Votre frigo est vide », me dit-elle en refermant la porte de l’appareil.
Elle est nue, face à moi. Nue et impudique comme on l’est après l’amour. Je ne dis rien, je la... [+]


Nouvelles

La cuisine

Jean-Marie Coppin n’était pas du genre téméraire ; pourtant, cette nuit-là, poussé par une fringale et une certaine audace, le modeste employé de banque descendit sur la pointe des pieds... [+]


Lauréat - Jury Grand Prix Automne 2015
Recommandé Par Short Édition