Image de Pascale Dehoux

Pascale Dehoux

Baruleuse

739 abonnés


À LA UNE
Très très courts

En verre et contre tous

L'impact des gouttes sur le métal de la pioche martèle maintenant le silence. Trois heures que Jacob, la sueur au front, tente d'éventrer son jardin. Il veut y creuser un simple trou.
Jacob n'a... [+]


Court et noir 2017
Très très courts

La pisseuse extatique

Édith avait longtemps marché dans sa chère colline. Elle s’était enamourée de ces paysages vallonnés, dans l’échancrure desquels, apparaissait ou disparaissait le soleil. Les sentes... [+]


Très très courts

L'ascenseur

Tout a commencé lorsque j'ai voulu récupérer ma voiture. Je l'avais garée dans le parking souterrain du centre commercial et après un petit tour dans les boutiques, je suis revenue vers... [+]


Très très courts

Sous mon lit

- Je voudrais dormir sous ton lit!
J'étais sidérée. On ne se connaissait pas. J'avais organisé une petite soirée chez moi et un ami avait ramené cet homme. Le dîner avait été agréable et... [+]


La Matinale en cavale 6ème édition - Très très court
Très très courts

Dare-dare

Coincée dans la file de voitures, j'attends en cuisant. Ma chair mijote lentement derrière le pare-brise. Il fait chaud, très chaud. La longue et belle autoroute, prometteuse de vitesse, n'est... [+]


Prix Quiqui 2018
Poèmes

Il téte sa mère

Il téte sa mère
le nouveau né dans la nuit
Douce Voie lactée
tout devient rond comme un sein
flottant en apesanteur


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Chambre silencieuse

Chambre silencieuse
le doigt sur l'interrupteur
j'eteins la lumière
rallumant d'un coup la nuit
lampe cognant la fenêtre


Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Rodéo

De la buée sur la fenêtre
mon souffle s'est accéléré
au loin l'aurore d'apparaître
la nuit enfin se déchirer
Le... [+]


Prix Saint-Valentin 2018 - Poèmes
Poèmes

Reflets sur l'étang

Reflets sur l'étang
un canard silencieux
flotte sur le ciel


La Matinale en cavale 5ème édition - Poèmes
Très très courts

Petite reine

J'entends mes boyaux crisser sur le gravier. Voilà des heures que je cours. J'ai mal au cœur. Je tangue comme un rafiot mal arrimé. J'oscille entre deux... [+]


Recommandé Par Short Édition
Poèmes

Mes pâtes de coings

Mes pâtes de coings
le cristal du sucre fin
pour tout rouge à lèvres


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

pieds nus dans l'eau fraîche

pieds nus dans l'eau fraîche
sur le bord de la rivière
les baskets patientent


Faites sourire 2017 - Poème
Poèmes

Câlin de mon chat

Câlin de mon chat
tout autour de mon cou tiède
son collier de pattes


Prix Haikus Printemps 2017