Image de Maud Garnier

Maud Garnier

Dans la joie, dans la tristesse, allez savoir pourquoi, un crayon ou un pinceau me viennent en main et glissent sur le papier ou sur la toile... tous ces mots mis bout à bout je les gardais dans mon petit jardin secret, aujourd'hui, j'entrouvre la porte et vous laisse faire un petit tour dans ce jardin !... J'espère que la visite vous plaira...
TRÈS TRÈS COURTS
302   318 lectures
Qu’est-ce qu’il y a derrière cette porte métallique munie d’un volant de fer et d’un hublot ? je ne sais plus comment je me suis retrouvé dans ce boyau cylindrique en métal ?

... [+]

La Mort en cavale 2019
TRÈS TRÈS COURTS
862   735 lectures
Elle y avait cru, il disait « c’est pour toujours », pensait-elle en fleurissant sa tombe. Elle se sentait abandonnée, vide, comme morte elle-même, depuis cet accident qui l’avait laissé ... [+]

Finaliste - Sélection Public
La Matinale en cavale 6ème édition - Très très court
POÈMES
169   178 lectures
Parfum à goûter
petits macarons pistache
plaisir partagé

Prix Haikus Automne 2017
POÈMES
199   214 lectures
Mon brûlant désir
ma si tendre friandise
douce convoitise


Prix Haikus Automne 2017
POÈMES
200   169 lectures
Fruit fondant nappé
union poire et chocolat
délicieux dessert


Prix Haikus Automne 2017
TRÈS TRÈS COURTS
67   284 lectures
Je fais partie d’un monde qui n’existe pas...

A l’orée de mes rêves, aux décours des chemins de l’errance, quand les émotions frôlaient la passion... Aujourd’hui, les couleurs se ... [+]

POÈMES
822   734 lectures
Blottie dans tes bras
sentir le grain de ta peau
mon cœur en émoi

Finaliste - Sélection Public
Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
178   181 lectures
Sur draps de satin
glissent leurs corps accordés
enlacés serrés

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
167   173 lectures
Resserre tes bras
au creux de mes reins cambrés
âme enfiévrée

Prix Haikus Printemps 2017
POÈMES
225   312 lectures
Son narquois carquois en bandoulière
Cupidon souriait déjà sous sa treille de lierre
... [+]

Prix Saint-Valentin 2017 - Poèmes
NOUVELLES
84   383 lectures
Minuit sonna à la pendule du salon, une comtoise héritée d’une obscure tante oubliée de la famille.

Le rendez-vous était prévu, encore trois heures à attendre.

Jambes repliées sous ... [+]

694 abonnés

Image de PhilshycatImage de Rellum59 MüllerImage de ZouzouImage de Sylvie LoyImage de LénaImage de DujeImage de ExophorieImage de HarukoSanImage de ArtvicImage de Alain AdamImage de Clément PaquisImage de BellinusImage de Françoise Deniaud-LelièvreImage de Fred PanassacImage de Aline FernandezImage de Charlotte TalonImage de MikaliahImage de Cristel DImage de Alphonse DumoulinImage de M. IrajeImage de AdonisImage de LoodmerImage de JPMImage de Didier Poussin Voir +
pour laisser un message à Maud Garnier