Image de Marta Starobinsky

Marta Starobinsky

116 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Terminus

Lundi matin, après encore une autre nuit d'insomnie.
Depuis longtemps déjà, je me suis mise à aimer mes nuits d'insomnie. Elles sont habitées par des bruits, des sons, des voix, des images... [+]


RATP Les 40 ans du RER
Poèmes

Poème d'amour sans crayon

Peut-on composer un poème,
un poème d'amour,
lorsqu’on n’a même pas un misérable crayon ?
Peut-être... [+]


La Matinale en cavale 6ème édition - Poèmes
Très très courts

L'amour filial, ou l'herbe pousse toujours plus verte ailleurs.

Il était une fois une petite fille qui était toujours très joyeuse . Ses éclats de rire contagieux, ses cris de bonheur, les comptines qu'Aurore fredonnait du matin au soir, remplissaient... [+]


La Matinale en cavale 6ème édition - Très très court
Très très courts

Tu aurais pu exister...

Aujourd'hui, faisant de l'ordre dans mes papiers, dans mes souvenirs pour mieux dire, je ne sais pas pour quoi ni comment, ta photo s'est retrouvée sous mes yeux, entre mes mains...
C'est une... [+]


Déclaration universelle des droits de l'Homme 2019
Très très courts

Ces ombres universelles

C'étaient des ombres.
C'étaient des ombres protectrices.
C’étaient des ombres protectrices, humides, tièdes, douces, accueillantes...
C’était tellement douillet ! Je... [+]


Imaginarius 2018
Très très courts

Le représentant de commerce

(inspiré d'un fait réel...)
Cela fera bientôt quatre heures que Julian roule sans s’arrêter. Dans la voiture, toutes ces marchandises invendues le préoccupent. Il a réussi à place... [+]


La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
Très très courts

Alice exploratrice

A travers l'épaisse foret de ses rêves, Alice part explorer le tunnel obscur et profond de ses secrets...
Elle court à travers la vaste maison. Les couloirs vides, étroits, longs, mal... [+]


La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Très très courts

Nuit, douce nuit

Deux phares lumineux, grands ouverts au milieu de la pénombre pesante, mes yeux balayent l’obscurité. Peu à peu, au fur et à mesure que mes pupilles s’habituent à l’absence de lumière, des... [+]


Livres en Tête 2016 - Tintamarre du soir
Très très courts

Insomnie

Dès qu’on ferme les yeux, l’aventure du sommeil commence. Moi, pour ne pas perdre une seconde de cette aventure extraordinaire, pendant longtemps je me suis couchée de bonne heure .
Je... [+]


Finaliste - Jury Livres en Tête 2016 - Lever de bonheur