Image de Patrick Chambettaz

Patrick Chambettaz

Rêveur impénitent, je marche en équilibre constant sur un fil tendu entre l’imaginaire et le réel. Je suis féru de lecture depuis mon plus jeune âge et il m'arrive d'écrire mes propres histoires.

Certaines d'entre elles sont publiées ici même, d'autres sont présentées sur le site https://sites.google.com/site/lesecritsdepatrickchambettaz/home.

104 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

La danseuse immobile

Carla, célèbre meneuse de revue des années 1920, avait été retrouvée morte dans sa loge au Moulin Rouge. On n’avait constaté aucune trace d’effraction, mais on avait vite eu la certitude... [+]

Très très courts

L’enveloppe cachée

Un matin, tante Daisy s’en va dans un soupir, emportée par quelque virus pernicieux.
Unique héritière, Alice quitte son appartement citadin et vient vivre sur la propriété léguée par sa... [+]

Très très courts

Comme un froid

La compagnie a quitté la caserne le lundi matin pour trois semaines de manœuvres en montagne, entrecoupées des week-ends de permission. Après avoir traversé la forêt qui bordait le village... [+]

Qualifié Court et noir 2021
Nouvelles

Une chance en or

Un soleil impitoyable écrasait la ville de Fribourg. Assise à la terrasse d’un café qui donnait sur les falaises plantées dans les méandres de la Sarine, Barbara voulut allumer une cigarette... [+]

Très très courts

Comme un coup de chaud

Le vernis du banc emmagasinait la chaleur du soleil mieux que ne l’aurait fait un panneau photovoltaïque. Samuel ne s’attendait pas à une telle décharge thermique en y prenant place. Ses... [+]

Qualifié Court et noir 2019
Très très courts

Le quai des champs d’investigation

Les néons alignés de part et d’autre du plafond avaient accumulé tant de poussière qu’ils ne renvoyaient qu’un éclat souffreteux dans le passage souterrain. Normand Deschênes traversa... [+]

Finaliste - Jury Prix Bibliothèques Pour Tous 2016 - TTC
Recommandé Par Short Édition
Nouvelles

Planète anonyme

La ligne d’horizon découpait une suite aléatoire de créneaux devant les yeux de Stéphane. Du ciel abricot dégouttait une pluie éparse et tiède. À perte de vue, la couleur ocre dominait le... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2012