Image de Elena Lmr

Elena Lmr

« La terre est bleue comme une orange,
Jamais une erreur, les mots ne mentent pas »
- Paul Eluard

[Crédit Avatar : https://www.flickr.com/photos/eliirmz/11524215796/]

6 abonnés

Poèmes

La tension

Écouter
L'ourlet d'une manche
La bouche close les
Phalanges ;
Dix doigts éperdus
Sur l'idée ténue —
Je... [+]

Très très courts

Elle s'effondrera

« A faire rire la certaine,
Était-elle en pierre ?
Elle s’effondra. »
(Paul Eluard, « Les Petits Justes V », Capitale de la douleur)
* * *
Dans la fournaise. Il... [+]

Qualifié Court et noir 2019
Très très courts

La Voix qui trébuche

Dans ma classe, il y a Paul.
Paul, il est toujours assis tout seul au fond de la classe. Il a des grosses lunettes vertes, l'air timide et une voix si frêle qu'elle a l'air de trébucher su... [+]

Espace Jeunesse
Recommandé Par Short Édition
Poèmes

L'ombre salée

Dans l’ondée repliée,
La peau retournée les phalanges salées,
Elle embrisait l’écume
Et l’autre ombre allongée... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 5ème édition - Poèmes
Nouvelles

Elya

Après l'été du piano sur la falaise, après avoir rencontré Léna et les autres, Marius n'est plus jamais vraiment revenu vers nous. Dans les années qui ont suivi, mon frère s'est effacé, la... [+]

Très très courts

Le sommet du monde

Hilja se tient droite au sommet du monde. Droite au milieu du vide feutrine qui s’étend devant elle, sans limite entre le ciel et l’horizon. Elle a natté ses cheveux clairs sous un... [+]

Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Mon café

Quand j'étais petit, je voulais être explorateur. Je me plongeais dans les livres de géographie et je tentais de déchiffrer les hiéroglyphes. Je parcourais la cour de récréation une boussole... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Poèmes

La peau en noisette

La peau en noisette
tous ses mots en coquille et
les mains grandes ouvertes

Qualifié Prix Haikus Automne 2016
Nouvelles

Les petits bonshommes du métro

La prochaine fois que vous prendrez le métro, ne cherchez plus les places libres, ni les endroits stratégiques à occuper pour ne pas tomber. La prochaine fois que vous prendrez le métro, cessez... [+]

Très très courts

Arthus

J'habite au bord d'une route. Une rue macadam, où passent des voitures le matin entre sept et huit heures et le soir entre dix-sept et dix-neuf heures.
J'habite au bord d'une route. On veut... [+]

Finaliste - Public La Matinale des Lycéens 2016 - Très très courts