Image de Cléa Barreyre

Cléa Barreyre

Pour moi écrire, c'est montrer aux autres ma réalité qui n'est pas forcément la leur.
Cléa Barreyre

782 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Chemin d'enfance

Debout dans la chaleur étouffante d’un après-midi d’été, j’admire le paysage qui s’offre à moi.
Les arbres, les champs, les vignobles et les montagnes s’étendent à perte de vue... [+]


En compétition Short Paysages 2020 - Très très court
Très très courts

Noyées

J’appuyais faiblement sur leurs petits corps sans vie, les laissant glisser parmi leurs congénères qui résidaient ici depuis assez longtemps pour avoir oublié jusqu’à leur forme d’origine... [+]


Lauréat - Jury Grand Prix Hiver 2014
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Péripéties nocturnes

Elle court.
Elle court le plus rapidement possible, le plus silencieusement possible. Elle ne voudrait pas s’attirer d’ennuis, mais elle n’a pas de temps à perdre, le jour va se lever. Elle... [+]


Finaliste - Jury Short Paysages 2019 - Très très court
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Randonnée millénaire

Ça fait déjà plus de deux semaines que l’on marche.
Enfin... Je vous dis deux semaines, mais je ne compte même plus les jours. Ici, les journées semblent interminables, et les nuits... [+]


Finaliste - Public Short Paysages 2016 - Très Très court
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

La mélodie du bonheur

Quand on arrive en ville, on ne peut pas vraiment dire qu'on passe inaperçu. Dans notre groupe on est une petite dizaine. Ce n'est pas beaucoup pour une bande comme la nôtre, mais quand on nous voit... [+]


Finaliste - Public Livres en Tête 2016 - Tintamarre du soir
Très très courts

Marylène

Le lieu est exigüe, sombre, mal entretenu. Je n'ai jamais aimé ce genre d'endroit, mais, après tout, il compte peu dans cette situation, c'est ce qu'on y fait qui est important. Le propriétaire... [+]


Finaliste - Public Livres en Tête 2016 - Bordel ambiant
Poèmes

Coucher de soleil

Le soleil couchant
comme un potiron géant
enflammant la terre


Finaliste - Public Prix Haikus Automne 2014
Très très courts

Immortel

Je me trouvais là. Assis sur ce vieux banc depuis bien des années. Observant le monde bouger autour de moi, comme un spectateur observant des acteurs jouer une vie qui n'était pas la mienne. Je... [+]


Finaliste - Public Grand Prix Été 2014
Très très courts

Un sport d'équipe

Assis sur les bancs impeccables du vestiaire, j’écoute mes camarades qui se lancent des boutades amicales en lassant leurs chaussures. Mes chaussures, moi, je les fixe. Je ne suis pas vraiment... [+]


Portez haut les couleurs ! 2020
Très très courts

Construction frénétique

Aujourd’hui, c’est le grand jour. On m’a apporté de nouvelles pièces, exactement ce dont j’avais besoin. Avec gentillesse, je remercie les forçats qui ont dû travailler dur pour pouvoi... [+]


Viva da Vinci 2019 - Grand Public