Image de Cathy Borie

Cathy Borie

L'écriture est une respiration : si j'arrête, je meurs !

193 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Toucher le ciel

un jour je toucherai le ciel
et les oiseaux jaloux reconnaitront mes ailes
les mêmes que celles des anges
oubliées depuis la... [+]


Très très courts

Sur la planète molle

1
Léo et son amie Clara marchaient en bavardant sur le chemin forestier, à l’ombre des grands arbres. Ils rentraient de l’école, le soleil brillait encore dans le ciel, et les deux... [+]


Poèmes

Où sont passés les nuages

Où sont passés les nuages
que je regardais enfant dans le ciel trop bleu
ces lambeaux de rêves arrachés puis rassemblés en... [+]


Poèmes

Bientôt

Il faudra un soir écouter cet oiseau qui se tait entre les branches

Celles où la main des fées a posé ses poussières d... [+]


Très très courts

Lola

L’impact des gouttes sur le métal... L’odeur de la chair douce et pâle... La rugosité du tissu sous ma main... Les éclats blanchâtres des éclairs... Et sur ma langue, cette saveur inconnue... [+]


Court et noir 2017
Très très courts

Chagrin

— Mais pourquoi tu pleures ?
Que répondre à ça ? Est-ce que je le sais, pourquoi je pleure d’abord ? C’est la vie, c’est pas le paradis, voilà pourquoi je pleure. Mais on... [+]


Qualifié Grand Prix Eté 2017
Très très courts

Bébé

Le bébé dormait. En tout cas, il semblait dormir. De loin, on aurait dit une poupée, de ces poupées anciennes en celluloïd, la peau un peu brillante et comme translucide, ses lourdes paupières... [+]


Poèmes

Amour et chance

Amour c’est votre jour de chance
Amour c’est votre tour de danse
Envolez vos élans
Suivez les pas du vent
Vos mains... [+]


Prix Saint-Valentin 2017 - Poèmes
Très très courts

Aube

Aucun d’entre eux ne semblait comprendre ce qui se passait. Combien étaient-ils ? Dix ? Douze ? Dont quatre ou cinq femmes. Tout autour, la nuit. Noire. Profonde. Gluante. Ils... [+]