Image de Sébastien Broucke

Sébastien Broucke

J'écris car je ne sais pas peindre...

461 abonnés


À LA UNE
Poèmes

Deux cœurs en exil

Deux cœurs en exil
couraient vers l’embrassade et
demandaient l’asile


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Si l’été t’éreinte

Si l’été t’éreinte
te broie trouve en ses rayons
la résurrection


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

Car les trains te laissent

Car les trains te laissent
ouverte et vide la cage
du cœur et des bras


Prix Haikus Printemps 2017
Poèmes

L'erreur d'Abraham

On ne distinguait déjà plus le point qu’avait été la ville,
Ni les nuages au lointain amoncelant leurs vagues... [+]


Poèmes

Anna de Noailles

Sur ses papiers glacés glisse son porte-mine,
On pourrait sur tant d’eaux voir filer ce bateau,
Soulevant après lui aux... [+]


Qualifié Grand Prix Eté 2016