Image de Aurelien Brianceau

Aurelien Brianceau

Je déambule ci et là mais surtout là. Acteur de ma vie et spectateur de celle des autres. Oui, je crois que c'est ça. J'aime observer les autres. Plonger dans les tréfonds de l'âme humaine, pour essayer d'en tirer le meilleur.

354 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Le hurlement des sapins

Le type est assis sur un banc en pierre, juste devant sa maison dont la cheminée laisse échapper quelques fumées grisâtres. C'est le mois d'août, au pied de la Meije. Majestueuse Meije. Tout à... [+]


Finaliste - Jury Short Paysages 2017 - Très très court
Très très courts

Les contes du pare-soleil

Branle-bas de combat ! 13h30, des conditions anticycloniques exceptionnelles. En d'autres termes, il fait une chaleur de plomb et j'ai revêtu mon plus beau tee-shirt, celui avec les loups. Il n’y... [+]


Prix Quiqui 2018
Très très courts

Le printemps est pour demain

Dans le bus, il y avait cette femme. Il n’y avait qu’elle. Assise derrière la vitre de la porte de sortie, sur le siège côté couloir. En un simple mouvement de bassin, en une légère... [+]


Très très courts

La vague

A califourchon sur sa planche ou immergé jusqu’à la tête. Les yeux embués qui fixent l’horizon. Nous sommes ici, tournés vers l’océan qui se perd là-bas, au bout du monde. L’atmosphère... [+]


Qualifié Grand Prix Eté 2017
Très très courts

Bernard Soubirous ou le mystère du lave-linge

Athée pendant longtemps, Bernard avait eu une prise de conscience soudaine. Une révélation. Force était de constater qu'il existait une force surnaturelle et impalpable qui avait de l'impact su... [+]


Nouvelles

Le silence des pantoufles

Hier encore, j'avais vingt ans. C'était il y a dix ans. Force est de constater que l'événement fut célébré en bonne et due forme puisque je n'en garde que de vagues souvenirs brumeux et une... [+]


Finaliste - Public Grand Prix Eté 2017
Très très courts

Se faire des cheveux blancs

L’impact des gouttes sur le métal assorti au vacarme des bourrasques aurait dû m’alerter. Il faisait un temps de chien à ne pas mettre un orteil dehors. Mais il avait fallu que je brave la... [+]


Court et noir 2017
Très très courts

Le vieux loup du macadam

En bas, un pantalon en velours. Marron. Un peu trop large et aux ourlets trop hauts, qui laissaient entrevoir d’épaisses chaussettes boulochées.
En haut, un pull en coton duquel dépassait le... [+]


Finaliste - Public Grand Prix Eté 2017
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Déshumanisation

- Eh oh, il y a quelqu’un ?
(L’écho se perd)
(Une ombre se dessine au milieu de nulle part. Elle s’approche)
- Arrête de gueuler, t’auras pas de réponse là.
- Vous êtes du... [+]


Nouvelles

Parce qu'il faut prendre la mer

C'est ici qu'a grandi Skirk.
Abandonné par sa mère à la naissance, un couple l'avait recueilli après l'avoir trouvé grelotant dans l'austère forêt située à l'entrée du village, là où les... [+]


Très très courts

Sid, anthropologue en jungle urbaine.

Je suis coincé là. Au beau milieu de cette rue à sens unique dans laquelle je n'ai jamais mis un pied. Et ce type qui vocifère derrière moi, qui s'agite dans sa berline noire tel un fauve un... [+]


La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Nouvelles

L'avale-vie

6, 5, 4, 3, 2, 1, l'avale-vie surgit.
Tel un cyclope, son œil transperce la pénombre matinale et son grondement feutré grandit à mesure qu'il avance vers nous. Nous pourrions courir, fuir. Dire... [+]