Image de Yves Le Gouelan

Yves Le Gouelan

Ancre s'efface pour laisser la place à Yves Le Gouelan, son nouveau nom de plume.

La petite ancre bleue est toujours là, sous un nouveau visuel, pour écrire de nouvelles pages, espérant trouver d'autres murs, d'autres murmures, pour tracer des histoires à partager.

507 abonnés

Très très courts

Personnellement j'adore

Au mur derrière elle, un grand miroir ovale, au cadre blanc, deux fauteuils en vis-à-vis devant la cheminée, un lustre scintillant descend du plafond. La démarche chaloupée elle quitte le petit... [+]

En compétition Grand Prix Hiver 2021
Très très courts

La dernière porte

Ça gratte, ça cogne, ça tape, des cris, des grognements, des gémissements, des appels. Le dernier refuge de la maison, j’ai juste eu le temps de fermer à clé. J’ai froid, je tremble... [+]

Qualifié La Mort en cavale 2019
Très très courts

Voile d'ombre

La pointe bleue du laser trace un fil invisible dans la masse sombre de l’ouvrage. La matière est agitée, mouvante. Le travail est minutieux, demande beaucoup de concentration. Le dos crispé... [+]

Qualifié Imaginarius 2018
Très très courts

Un goût plus amer que le miel

Les vents forts soufflent sur la mer. De l’écume blanche court sur la crête des vagues. Du haut de la falaise, je vois les goélands tournoyer au-dessus de la plage, les ailes déployées, les... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2018
Très très courts

De l'autre côté de l'autre

Tourne-toi de l’autre côté, tu ronfles trop fort. De l’autre côté je te dis, la planche se visse de l’autre côté, regarde le plan, de l’autre côté le plan, vraiment tu n’es pas... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
Très très courts

Les larmes pourpres

« L’impact des gouttes sur le métal... ». Le message tourne en boucle. Le métal a fondu par endroit. La cabine est déchiquetée Malgré tout, l’ordinateur de bord poursuit sa... [+]

Qualifié Court et noir 2017
Très très courts

Une photo de Willy Ronis

La feuille souple de la page glisse des doigts, sous l’œil attentif. Là, le blanc et le noir mêlent leurs harmonies au pigment des souvenirs. La scène commence en bas des marches grises d’un... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2017
Très très courts

Exploraté

Le froid intense fige la peau de nos visages. Le blanc domine ici. La neige crisse sous nos bottes en peau de phoque. Du bras je désigne une lueur dans le lointain. Je donne l’ordre de prépare... [+]

Finaliste - Jury La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Très très courts

Instant damné

Odeurs de tabac blond, parfums de brune. Des rires de gorge réjouissants, réponse de sourires complices. Des histoires se tissent à l’encre invisible. Ici le rouge d’une robe à l’échancrure... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2016
Très très courts

Robo-Neo

La démarche naturelle, il rentre dans le bureau et pose le plateau avec le café, tasse, soucoupe et carré de chocolat. Service impeccable.
Une démarche naturelle, une dizaine d’années... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2016
Très très courts

Parfum d'orchidée

La sonnette, un coup bref, presque hésitant. Un second en écho, plus long, plus affirmé.
— Papa, on sonne !
Je sursaute, la douce léthargie du salon s’estompe rapidement. L’écran de... [+]

Lauréat - Jury Grand Prix Printemps 2016
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

L'homme habile

Sur le chemin du retour, je ralentis le rythme et me retourne. Cette vaste étendue, les arbres ancestraux plantés au milieu des herbes hautes couchées par le vent, c’est ma terre, que mes pas... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Eté 2015