1
min

Un serpent autour du cœur

Volsi

Volsi

1174 lectures

887 voix

— C’est quoi ?
— Je ne sais pas, un serpent autour du cœur, je crois, ou peut-être autour des poumons. Un boa, je crois.
— Et il fait quoi ?
— Il serre. Il m’empêche de respirer. Il comprime tout. Il me fait mal.
— Tu as peur ?
— De quoi ?
— Je ne sais pas.
— Alors, non.

Il y a des matins où le stress m’étreint, où l’angoisse s’entortille autour de mon cou et où le nœud coulant d’une échéance qui approche ne laisse plus beaucoup de place à l’espérance.
Il y a des jours où je suis épuisé de me battre sans cesse pour toujours te sourire, pour te parler doucement, pour faire preuve de constance et te sécuriser. Mais je le fais parce que tu me fais confiance.
Il y a des nuits où mes yeux restent ouverts, guetteur infatigable, je veille sur ton sommeil alors que dans ma tête, les navires sont pris dans une immense tempête et que je tâche en vain d’éviter les écueils.
Il y a des années, des décennies, presque des siècles, je t’ai fait une promesse, je la tiendrai et peu importe si les autres n’y voient que pur péché d’orgueil.

— Tu es belle.
— Bof.
— Si tu es belle, toute fragile comme ça, on dirait du cristal.
— Mouais... je suis transparente en quelque sorte.
— Oui, aussi, c’est vrai : tu ne te caches jamais.
— Non. Une fois que j’ai accepté qu’on me trouve, pourquoi je me cacherais ?
— Je ne sais pas.
— Voilà, moi non plus, et je ne fais jamais les choses sans raison.

Tu es là, livre ouvert que je parcours des yeux, économe dans tes mots mais tous les sens affleurent. Tu transpires la sincérité. Jamais retorse. Sans filtre.
Ta franchise me dévaste parfois sans que tu t’en rendes compte, sans que tu t’en excuses. Tu n’as jamais compris quel intérêt on pouvait avoir à mentir. Quand tu penses qu’il ne faut pas dire, tu essaies de te taire mais tu réponds toujours aux questions que je pose. Si je ne veux pas savoir, il ne faut pas demander, je sais.
Tu as une liberté à en perdre la sienne. Tu donnes tout ce que tu veux donner, sans jamais te demander si je suis en mesure de recevoir tout ça, parce qu’un jour tu m’as prévenu : « si tu n’en veux pas, tu dis non et je ne donnerai pas ». Et pour toi, ce qui est dit est dit et n’a pas à être répété. Parfois, je n’en veux pas mais je ne sais pas te dire non. Il n’y a que toi qui sais.
Alors je te laisse faire et j’ai un peu honte de te trahir ainsi et un peu mal aussi de ce dont tu m’encombres.

Demain, quand tu sortiras du scanner, j’essaierai de te demander de te taire... Pour l’instant, tu te blottis dans mes bras et t’endors. Cette nuit encore je veillerai.

887 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Volsi
Volsi · il y a
Heu... ben... pareil :)
·
Ardores
Ardores · il y a
Beau texte !
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci
·
MRo
MRo · il y a
Touchant et beau!
·
Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Bouleversant.
·
Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
L'amour qui traverse l'épreuve de la maladie... ces yeux protecteurs sont touchants sur son autre... c'est beau et triste !
·
Volsi
Volsi · il y a
C'est un très beau commentaire. Merci
·
Saint Sorlin
Saint Sorlin · il y a
Mon soutien pour cette finale et bonne chance !
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci Saint Sorlin !
·
Gabriel
Gabriel · il y a
Un beau texte d'amour, lucide, sincère, direct. Touchant. Mes votes! Je vous invite à me lire : RUPTURE. Un texte moins grave. Merci! :)
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci
·
Pat
Pat · il y a
Mes 5 voix pour cette magnifique preuve d'amour.
·
Volsi
Volsi · il y a
Merci beaucoup de l'avoir vue
·
Sindie Barns
Sindie Barns · il y a
Magnifique! Mon vote + 4.
·
Volsi
Volsi · il y a
Merciiii :)
·
Hono
Hono · il y a
4 voix pour atteindre les 300. Je te souhaite de remporter ce concours même si nous savons tous bien que nous ne publions pas ici pour remporter la première place: l'écriture ne peut être une histoire de compétition.
MERCI pour ce texte et ce très bon moment de lecture empli de poésie mais pas que.

·
Volsi
Volsi · il y a
De rien Miss :)
·