1
min
Sylvie Loy

Sylvie Loy

1113 lectures

914 voix

Quelquefois, je soulevais le rideau de la petite fenêtre de ma cuisine pour les regarder. Leur baie vitrée me faisait face.
C'était un spectacle qui m'hypnotisait. J'étais fascinée par ce théâtre d'ombres. La mise en scène de ce couple ressemblait à une danse parfaitement chorégraphiée. Sans faux pas. Millimétrée.
Or, devant mes yeux, se jouait une tragédie funeste.
Car les ombres sont libres d'interprétation. Derrière un voilage, la folie n'est pas détectable. Ni les intentions des mains des hommes : elles caressent la peau des femmes autant qu'elles peuvent la meurtrir.
Car les ombres n'ont pas de voix derrière une vitre. Je sus plus tard qu'il criait beaucoup sur sa femme. Il aboyait, gueulait, vidait une rage infinie dans laquelle sa folie se mêlait à un chagrin sans fond.
Puis, il la menaçait : il levait sa main large et dure.
On m'a rapporté que malgré sa propre détresse, elle rendait les insultes. Même quand il l'attrapait par les cheveux pour la soumettre.
C'est seulement lorsque ses hurlements devenaient trop aigus qu'il commençait à la frapper. De toutes ses forces d'homme dominé par ses démons.
Comment aurais-je pu penser qu'il battait sa femme ?
Car inlassablement, ils répétaient le même scénario d'un jeu d'ombres que je pensais romantique. Enchanteur...
Un jour, l'ombre de la femme s'est brisée. Devant son absence de résistance, et parce qu'il était épuisé de lever la main, il l'a portée à bout de bras pour mieux la jeter au sol.
C'est à ce moment-là que je réalisai que depuis tout ce temps, j'assistais à une lente mise à mort.

914 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
André Page
André Page · il y a
Bravo Sylvie, mes votes à nouveau :)
·
Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
terrible prise de conscience.
·
Spacewriter
Spacewriter · il y a
très beau texte, bien écrit, qui va à l'essentiel et qui laisse un arrière goût de mépris pour tous ces lâches sauvages
mes voix !
http://space-writer.weebly.com

·
Sindie Barns
Sindie Barns · il y a
Extra! Mon vote + 4. :-)
·
Jusyfa
Jusyfa · il y a
une belle écriture pour rapporter une triste vérité encore trop d'actualité ! ++++ pour votre œuvre . Je vous invite à lire "un petit cœur collé sur un portable" en lice pour 2018. Bonne soirée.
·
Haïtam
Haïtam · il y a
Bref, brutal et magnifique au final. Mes votes.
Si voyager vous tente, deux poèmes retenus pour le prix hiver.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/des-les-premieres-lueurs-du-jour
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/quand-vient-le-vent-dest

·
Petit soleil
Petit soleil · il y a
Nous sommes tellement souvent spectateurs de l'horreur, sans le savoir, où sans nous en apercevoir. Dans ce monde où le chacun pour soi est de rigueur, combien de fois voyons-nous des personnes voir et ne jamais agir. Ce texte en est le reflet. Il est superbement écrit.
·
Jimmy
Jimmy · il y a
un texte bien articulé, mes votes
·
Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Whouahhh c'est trés puissant... l'émotion est forte au final... un écrit magnifique, vous avez mérité cette place en finale... c'est triste et à la fois votre 4écot expliqué ce sentiment d'erreur que vous avez vécu dans cette perception de vision. Magnifique !
·