3
min

 Humour  Histoires pour enfants

Les coquillages qui murmuraient à l'oreille des enfants

619 lectures

148 voix

Un conte à l'esprit farceur qui ravira tous les enfants coquins... petits et grands !

Il était une fois des coquillages qui murmuraient à l'oreille des enfants. L'un d'eux s'appelait Chuchoteur et traînait sur les plages au gré des marées, avec sa belle spirale enroulée de couleur bleue. Son ton particulier l'amenait à être choisi par les parents pour faire écouter le doux bruit de la mer à leur progéniture. Cette fois, c'était ceux de Barnabé qui l'avaient ramassé.
— Barnabé ! Viens voir ! Nous avons trouvé un beau coquillage ! Tu vas pouvoir entendre la mer... »
Entendre la mer dans un coquillage ! Pfffft ! C'était bien une idée de parents, ça ! La mer, elle était là, à côté, avec ses vagues qui venaient s'échouer sur la grève... Alors, à quoi bon se brancher sur Radio Coquillage pour l'écouter ?
Barnabé avait mieux à faire. Armé de sa pelle et de son seau, il s'évertuait à recouvrir de sable entièrement, la petite voisine du 5ème étage. Le travail était bien entamé, déjà on ne voyait plus ni ses jambes, ni son tronc. Il ne lui restait plus qu'à couvrir les bras et le cou... Et la tête, peut-être...
— Barnabé ! Regarde comme il est magnifique... Ça marche ! On entend très bien ! dit son papa, en lui tendant le coquillage bleu.
Oh... Mais n'allait-on pas le laisser tranquille avec « Super Stereo » ! Lui, quand il se mettait un écouteur dans les oreilles, c'était pour entendre des musiques qui déménageaient. Pas un clapotis d'eau ramollie... Si au moins, cela lui était utile pour recouvrir Sabrina !
— Allez chéri, écoute ! Tu ne le regretteras pas... continua sa maman.
Celle-là, quand elle avait une idée en tête, mieux valait se plier à son désir, sinon aucune chance d'avoir la paix, l'après-midi durant, il la connaissait... Bon gré, mal gré, Barnabé s'exécuta. Après tout, qu'on en finisse !
— C'est bien ! lança-t-il avant même que le coquillage ne le touche.
— Chéri, tu triches... Il n'était pas à ton oreille...
Scrogneugneu de scrogneugneu... Les bougres, ils n'allaient pas le lâcher comme ça. Et Sabrina qui commençait à s'agiter dans son trou de sable !
— C'est bon... Je l'écoute !
Barnabé saisit le coquillage et le colla à son oreille.
— Boudin, Pipi, Caca, Crotte ! entendit-il alors.
Hein ? Quoi ? Il savait que la mer était polluée mais de là à dire des gros mots ! Il remit la coquille à son oreille.
— Machibouzouk, gros pétard enflammé, nunuchosaure !
Non mais ? Barnabé regarda ses parents, étonné. Ceux-ci le contemplaient, les yeux attendris, l'esprit satisfait, de l'avoir fait accéder à tant de poésie...
Dans le coquillage, le verbiage coloré continuait :
— Poulpe poilu, patate pourrie, bigorneau baveux !
Oh oh ! Ça ne s'arrangeait pas... Ni d'ailleurs du côté de Sabrina qui, lasse d'attendre, essayait elle-même de se couvrir les bras. Pas facile ! Barnabé réfléchit. Finalement, ce coquillage allait peut-être l'aider. Avec un sourire angélique à l'attention de ses parents, il leur expliqua qu'il trouvait ce chant tellement beau qu'il souhaitait le faire entendre à son amie.
Quel adorable bambin, si bien éduqué ! Ses parents, avec une grande satisfaction, le regardèrent partager généreusement ce grand moment d'émotion. Quand la petite eut le mollusque à l'oreille, elle ne broncha plus, captivée par le chuchotis du coquillage.
Waouh ! Jamais elle n'avait entendu autant de vilains mots en enfilade ! C'était génial ! Il fallait absolument qu'elle en retienne quelques-uns pour raconter à ses copines... Trop chouette ! Quels bons moments elles allaient passer ! Les garçons n'avaient pas fini de les entendre pouffer de rire !
Barnabé put finir son œuvre : Sabrina était entièrement recouverte, sauf son visage et l'une de ses oreilles où était branché Chuchoteur. Les parents étaient partis un peu plus loin, vaquer à leurs occupations, contents de leur bonne action du jour. Et Sabrina riait tellement qu'elle en faisait tomber son sable.
— Rends-le moi, maintenant ! C'est MON coquillage, c'est mes parents qui l'ont trouvé ! réclama Barnabé.
— Donné, c'est donné ! répondit la petite chipie, qui souhaitait bien garder ce coquillage magique pour le montrer à ses copines.
Puisque c'était comme ça, Barnabé tenta de le lui reprendre de force, et cela finit en bagarre, dans le sable, les cris et les pleurs... Aussitôt, les parents accoururent :
— Que se passe-t-il, les enfants ? Vous jouiez si bien... Pourquoi vous disputez-vous maintenant ?
— C'est Sabrina, elle ne veut pas me rendre mon coquillage... se plaignit Barnabé.
— Il me l'a donné, il est à moi maintenant ! répliqua la petite.
Aïe ! Les parents ne pensaient pas avoir autant de succès avec leur coquillage. Qu'à cela ne tienne, ils allaient en trouver un autre, orange cette fois.
— Voilà Sabrina... Ne pleure plus ! Nous en avons ramassé un autre, rien que pour toi... Tu peux rendre le sien à Barnabé...
Avant de le lui rendre, la petite vérifia son nouveau coquillage :
— Andouillette ! Asticobidocho ! Cracrapouille !
Parfait ! Il était de la même famille, c'était d'accord !
Et voici comment les plages furent envahies d'enfants recherchant activement des coquillages chuchoteurs... sous le regard heureux de leurs parents !

en compét' !

148 VOIX

CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Sindie Barns
Sindie Barns · il y a
Gouelan
Gouelan · il y a
Les coquillages ne parlent pas de la même façon aux enfants...
Et bien d'autres choses encore...
C'est le privilège de l'enfance.
Merci pour ce petit conte.
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Merci Gouelan! Contente que vous ayez pu lire ce petit conte écrit par une grande enfant ! :)
·
Claire Dévas
Claire Dévas · il y a
Amusant et tendre. Merci pour ce moment d'été et d'enfance :-)
Je vous invite dans un futur proche en finale :-)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/droit-de-cite-1
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Merci Claire ! Je viens d'aller dans le futur, en finale... ;)
·
Miraje
Miraje · il y a
Pas la peine de garder des moutons pour entendre des voix ... Tiens, je rajoute les miennes ☺☺☺ !
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Merci pour vos voix! :)
·
Arlo
Arlo · il y a
Excellent TTC qui m'a fait beaucoup rire, je regarderai dorénavant les coquillages autrement. +5 de la part d'Arlo qui vous invite à découvrir son dernier poème "sur un air de guitare" retenu pour le prix hiver poésie. Bonne soirée à vous.
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Merci Arlo! Poème, guitare, poésie... que des mots que j'aime bien! J'y vais!
·
Lilytop
Lilytop · il y a
Même ton écriture est espiègle !!
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Oui, je m'amuse! Merci à toi!
·
Dany MusicDany
Dany MusicDany · il y a
Bravo Nathalie ! Un coquillage au langage plus
Châtie m'a dit que tu allais gagner !!
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Merci, j'espère que ton coquillage a raison! :) Ce serait merveilleux que mes coquillages aillent glisser quelques mots rigolos dans les oreilles des personnes qui ont un moment à passer. Imaginer les gens avec un sourire sur les lèvres dans la rue ou ailleurs... Un bonheur!
·
Laure Cornillon
Laure Cornillon · il y a
J'adore !
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Roooh, trop contente, merci!
·
PierreYves
PierreYves · il y a
Très bon, je teste mon nouveau statut "actif" en votant des 2 mains :)
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Test réussi ! ;) Merci!
·
Ghislaine Romeder
Ghislaine Romeder · il y a
Bravo Nathalie, je vote pour ce magnifique conte !
·
Valérie Bonenfant
Valérie Bonenfant · il y a
Merci Ghislaine : un grand geste pour un petit conte...! :)
·