1
min

La Dentellière d'Ysbrouffe

Leina Cooning

Leina Cooning

3339 lectures

1382 voix

Au reflet de l'aube, quelques gouttes de soleil tentaient de se faufiler par une fenêtre entrouverte. Assise sur cette craquante chaise, aux bruissements légers et réguliers, cette tisserande, jeune femme enrobée de jasmin et de lilas, crochetait délicatement un fil de soie suivant un ordre bien précis ; celui du motif que sa mémoire conservait jalousement. Une nouvelle œuvre tissait le temps. Telle une araignée vertueuse, la dentellière d'Ysbrouffe ne travaillait qu'à la lumière du jour. Ses mailles s'additionnaient, et surgissait alors la beauté vêtue de soie. Tout doucement, elle soulevait le travail et l'examinait soigneusement. Elle y apportait quelques correctifs et déposait l'ouvrage sur une petite table attenante.

Les cloches de la petite église s'agitaient. Le jour du Seigneur s'annonçait pavé d'arcs-en-ciel aux éclats aveuglants. « Que Dieu préserve cet Éden offert à ce petit bourg, perdu dans un nulle part, au creux d'un vallon cachottier. » Soudain, tout s'illuminait, comme astiqué par des mains à la magie divine. Les fidèles empruntaient de petits sentiers scintillant d'or et de saphirs. L'église se parait, fièrement, de son chatoyant châle aux si douces perles d'Asie. Une messe se célébrait, sous le charme mystique de chants enchantant l'ouïe du doux mystère des cieux.

Puis, comme il se devait et se pratiquait chaque mois, les hommes et les femmes se dirigeaient, avec dignité, vers la maison de la tisseuse. Elle ouvrait. Par groupe de dix, les villageois pouvaient contempler le trésor du village ; toutes ces pièces uniques au monde. Les tissus de lin et de soie se suspendaient tel des angelots heureux. Les motifs se fixaient dans l'imaginaire de chacun. Il s'agissait bien d'un lieu fréquenté avec une passion peu commune. Puis, tous renouaient avec leurs tâches quotidiennes. La dame refermait. Elle s'asseyait en plein soleil, laissant rougir son regard sous le voile de sa chaude paupière. Après un certain temps, elle ouvrait doucement les yeux. Il s'y dessinait une forme, une image, ce qui deviendrait le centre de son prochain tissage.

Sous la fenêtre aux teintes changeantes, elle s'asseyait et reprenait le travail, conservant en elle le motif qu'on lui avait offert, cette offrande essentielle à la survie du petits pays d'Ysbrouffe.

1382 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Ratiba Nasri
Ratiba Nasri · il y a
C’est magnifiquement écrit et empli de poésie ! Bravo.
Une invitation à soutenir ma nouvelle 'Le tisseur de rêves' en finale du Grand Prix.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-tisseur-de-reves-1 Merci.

·
Damien Paisant
Damien Paisant · il y a
J'aime !!!
·
Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Très descriptif et qui rappelle à des souvenirs lointains.Mes votes avec plaisir. Je vous invite à découvrir mes 3 haïkus dont: Matou sans papiers et http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grand-noir-du-berry
·
Isdanitov
Isdanitov · il y a
Vraiment ravissant, d'une belle subtilité. Pas étonnant que vous ayez été finaliste. Lauréate pour ma part mais il vrai que je n'ai pas lu les autres textes en compétition avec le vôtre. Dommage que ne proposiez rien pour l'instant. Peut-être trouverez-vous le temps de passer lire mon texte en compétition : http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/ma-muse-12
·
Hany
Hany · il y a
J'aime beaucoup vos descriptions ! Que pensez-vous de ma courte histoire la "lundite" (auteur Hany) ?
·
Wall-E
Wall-E · il y a
Je vote un peu tard mais tout de même, j'ai aimé cette oeuvre, alors bon...
Au plaisir,
Wall-E

·
Lise Pluzet
Lise Pluzet · il y a
Un beau texte que je viens de découvrir. J'ai connu une dentellière elle voulait m'apprendre, mais je n'étais pas suffisamment patiente.
·
Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Très joli texte qui me remet en mémoire des images de mon enfance, lorsque j'observais ma grand- mère qui crochetait inlassablement, sans même regarder ses doigts, et me laissait émerveillée à mesure que sa dentelle grandissait ! Mes votes avec plaisir Leina, à bientôt !
·
Moniroje
Moniroje · il y a
Ainsi donc est Ysbrouffe!!
Ce texte en est la porte.

·
Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
Un monde malheureusement disparu, plein d'humanité, de simplicité et de modestie...
·