3
min

181 lectures

104 voix

Voilà bien longtemps que le soleil a atteint son zénith. Il enflamme les cieux vides, bouillis le désert, écrase notre cité. Le temps est immobile, enlisé, trop épais... Depuis les remparts, je scrute l’horizon où tremble l’air lourd et miroite le sable ardent. Je suis le prisonnier moite de cette attente. Mais je le sais, elle va venir.

Oui, elle viendra de l’est, d’où naquit un matin l’astre ensanglanté. Sa silhouette apparaîtra de cette route qui s’enfuit dans le lointain. Elle sera montée sur son noble destrier, comme l'orage est porté par le vent. Dès qu’elle verra les portes ouvertes pour elle, elle se lancera au galop à notre rencontre. Si ma bouche et mes lèvres n’étaient pas si sèches, je chanterais un Alléluia ! Elle est celle que nous espérons tous, notre libératrice. Les héros se battront pour elle et elle récompensera les plus braves d’entre eux. Les lâches trembleront sous son courroux et ils regretteront amèrement leur faible nature ! Elle va nettoyer notre cité. Elle est notre grande curatrice.

Elle arrive ! Elle arrive !
Et les rats écœurants l’ont appris. Hier à la faveur de la nuit, certains ont entrepris de quitter la cité. D’autres se cachent dans les caves ou rampent dans l’obscurité de leur temple. Invectives, hurlements, gémissements voila leurs cantiques d’apostat ! Mais leurs faux dieux ne sauveront pas ces couards, car elle est en chemin. Avec son masque inerte et dur, la cavalière millénaire va entrer dans nos murs et écrire l’histoire et les légendes.

Je la vois qui s’avance sur la voie. Elle a entendu notre appel ! Louée soit-elle !
Elle aura faim après ce voyage et nous lui avons dressé un banquet des mets les plus fins. Nous la servirons fidèlement et fièrement. Car nos problèmes sont terminés, notre salvatrice a tourné son regard vers nous !
Résonnez trompettes et tambours, hissez les gonfalons ! Faisons honneur à la roide dame !

Nous l’avons invoquée et nous sommes préparés. Les chroniqueurs et les devins l’ont annoncé. Les comédiens, imités des enfants, ont joué mille fois la pièce de son arrivée. Les ministres de son culte ont levé des foules avides. Les rois ont plié leurs lois pour qu’elle soit notre guide. Et nos fils et nos filles exaltés lui seront offerts.
Hâtez-vous ! Revêtez les habits d’apparat et chantez les hymnes !

La voilà qui passe les portes, nue, décharnée et froide comme l’étoile.
Elle entre, superbe, dans la cité sur son cheval d’ombre. Elle parade l’épée en main dans les fracas des hourras, les rumeurs des judas et les clameurs des scélérats.

Regarde déesse, nous avons décoré les arbres de jolis fruits qui se balancent pendu par le cou ! Regarde maîtresse, des maisons coulent des rivières de vin, celui de ta justice ! Repais-toi de ce festin. Initie le rite purificateur, libère les peurs. Que la cité entière soit le terrain des libations, des orgies sauvages, primales et incontrôlables. Car tu es de retour, nous invoquons tempête, vent de rage et folie meurtrière !

Déchaîne la géhenne sur nos adversaires ! Écoute leurs sinistres pleurs et leur sang infâme souiller la terre en torrent, écoute leurs cris terrorisés. Et monte nos guerriers, effroyable amazone, pour accoucher de nos héritiers !

Oui, me voici, fils et filles d’hommes. Guerre est revenu !
Vous m’avez ouvert les portes et j’ai entendu battre vos cœurs qui ont appelé mon insatiable appétit. Alors en avant mes petits !
Pénétrez-moi de vos pics. Transpercez-moi de vos armes toujours nouvelles et plus efficaces ! Éjaculez votre colère, je la féconderai. D’entre mes cuisses sèches tombera notre progéniture : Agonie, Barbarie, Deuil et Tourment. Ils seront l’incendie qui purifie et se propage.

Vous avez invité Guerre à dîner et vous me découvrez puante de putréfaction, hideuse et perverse sous mon masque blanc. Mais vous n’avez encore rien vu !
Ignorants ! Vous prenez l’inconnue pour l’ennemie, la violence pour la bravoure, la cruauté pour la justice, la malédiction pour la destinée et le fléau pour la solution.

Misère, Peur et Obscurantisme furent mes hérauts. Ils vous ont convaincu et vous m’avez désiré comme votre messie. Or me voici ! La nuit est tombée, que commence la macabre danse !

Allons enfants de la cité, buvons ce sang qui abreuve déjà vos sillons. Il est celui de vos frères et de vos sœurs. Ne reconnaissez-vous pas ce goût métallique, cet alcool qui enivre ? Il est depuis les temps immémoriaux le centre de vos rites, depuis les sacrifices Mayas jusqu’à la cène chrétienne. J’ai soif de ce vin et de vos larmes, j’ai faim de chair fraîche et de désespoir. Violez les femmes et les enfants, pillez les morts et les vivants, torturez les innocents et les coupables qui se ressemblent tant, tuez sans distinction bêtes et ennemies, empoisonnez les récoltes et les puits, détruisez toutes les traces de civilisations, elles vous avilissent et vous amollissent !

Guerre est de retour !
Dansez donc, mes apôtres armés, riez dans le cataclysme d’affliction et allez porter la bonne parole, la mienne ! Je terrasserai vos boucs émissaire, et votre engeance, moi la rouge cavalière de l’apocalypse qui chevauche avec Mort, Famine et Conquête. J’emplirai vos jours sordides de désolation et vos nuits obscènes de cauchemars. Nul répit, nul repli n’existent. Je suis immortelle et quand un jour je m’éloigne ce n’est que pour revenir au repas prochain.
Alimentez le feu de mon ventre pestilent, gavez la glèbe nourricière des cadavres de vos victimes ! Brûlez en moi et que les bouches affamé de la terre vous dévorent bien cuit car Guerre est ici.

en compét' !

104 VOIX


CLASSEMENT Très très courts

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Yaakry
Yaakry · il y a
j'aime beaucoup votre plus ! élégante je trouve +5

petit poème en compèt merci
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/ivre-de-toi-1
·
Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
Un texte dont la dureté du sujet n'a d'égal que la poésie lyrique... Je rejoins ici Nini quand à la puissance de l'écriture ! Mes votes.
·
Nini
Nini · il y a
Très belle écriture qui parle de guerre avec une redoutable puissance poétique. Merci.
Mes voix.
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Merci ! Merci beaucoup ... J'ai aussi lu le texte que vous avez produit. Il est saissant de réalisme et bien amené.
Bon apres ce n'est que mon avis et je ne suis pas critique litteraire.... :-)
·
Nini
Nini · il y a
Merci, Fabrice, de votre lecture. Votre avis est généreux, rassurant et constructif. Merci encore.
·
Lafée
Lafée · il y a
Brrrrrrhh.... une tragédie contemporaine et glaçante ! Mes voix de fée
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Merciiiii surtout que d'apres ce que j'ai lu de toi, c'est pas vraiment ton univers :-)
[PS.: J'ai voté pour 'Bob et tongs' ! ]
·
Lafée
Lafée · il y a
Oh : merci ! J'ai écris des tas d'autres choses ! Je te montrerais : c'est pas Bob et compagnie !!!! Oh, non
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Avec plaisirs, ca me fera ma dose de primptemps (.... et j'en ai bien besoin !)
·
Lafée
Lafée · il y a
alors tu me raconteras
·
Caroli
Caroli · il y a
Je vote car j'ai beaucoup aimé votre écriture, mais mes votes maxi car j'ai été déçue à la fin de savoir ce qui arrivait (bon, c'est la surprise de la chute, normal de nous mener là où l'on ne s'attend pas), j'espérais tant qu'il s'agissait de la pluie (bienfaisante)...
mais bravo, j'aime votre écriture
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/mode-manuel
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Merciiii ! J'ai aussi lu votre texte, je reste en mode manuel, c'est certain ! :)
·
Artemiss03
Artemiss03 · il y a
Mes votes pour ce texte déstabilisant. A l'occasion, et sans aucun engagement, n'hésitez pas à pousser les portes de mon univers. Merci.
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Je n'en suis qu'au début, il y a quand même quelques textes, et j'aime ce que j'ai lu ! Vote maximum ! Merci !
Je continue la lecture....
·
Artemiss03
Artemiss03 · il y a
Merci beaucoup
·
Achraf Seddaf
Achraf Seddaf · il y a
très très beau texte vraiment c'est Super Mes votes +5
Je vous invite à voyager à un autre "court 1 min "
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-truc-du-pauvre
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Merci ! J'ai lu vos 2 textes et j'aime beaucoup 'larmes invisibles' !
·
Laurette
Laurette · il y a
C'est effrayant ! Votre plume à portée dévastatrice sert au mieux cette créature sortie de l'immonde
Je ne suis pas indemne quand je sors de votre tempête guerrière
Toutes mes voix pour le choc
·
François Duvernois
François Duvernois · il y a
Très original ! Une allégorie de la mort réussie et une très belle écriture. Tous mes votes.
·
Polo03
Polo03 · il y a
quel beau texte, puissant, evocateur, j'aime beaucoup !!
·
Fabrice Misterfox
Fabrice Misterfox · il y a
Merci beaucoup ! Je suis allé vous lire, je n'ai pas fini, tout ces portraits, ces situations : quelle imagination !!!! J'ai adoré 'votre regard se pose sur moi' et j'ai voté autant de points que j'ai pu ! Je ne suis pas au bout de ce que vous avez publié et je suis certain que d'autres textes vont me plaire ! Encore merci pour votre commentaire !
·
Polo03
Polo03 · il y a
a mon tour de vous remercier pour tous ces compliments, et j'attends vos prochains ecrits...
·