231 lectures

125 voix

Le texte que vous lisez là, ce texte n’est pas de moi. Il est de mon premier amour, et de ma mère. Il est d’Edouard Glissant, de Roland Barthes et de Lydie Salvayre. Il est de mon amant, et de mes professeurs. De mes étudiants aussi, et de leurs erreurs. Il est de ceux que j’ai lus, puis oubliés. De ceux que j’adule et ne nomme jamais. Il est de mon père et de ses cafards à la Kafka. Il est de mes nièces et de leurs histoires. Il est de tous ceux qui ne le savent pas. De mes sœurs qui me l’ont dicté sans s’en apercevoir. Oui, ce texte n’est pas de moi. Il est d’un Illustre Inconnu dépouillé, du Christ même, décrucifié. Bref, ce texte n’est qu’un aveu de plagiat éhonté ! D’ailleurs ce texte n’en est pas vraiment un. C’est un article de journal que j’ai lu hier, une carte postale de ma mère. Ce texte est un vers que nous nous sommes écrits quand nous croyions encore nous dire oui. C’est un journal intime jamais commencé, une lettre d’amour qu’il faudra brûler. C’est un dictionnaire, un mot entendu hier pour la première fois. Une chanson comme l’on en chantait autrefois. Ce texte est cette phrase que tu prononças avec colère. Ce texte est aussi une prière. Un jeu de mots sans esprit, une drôle de conversation entre deux vieilles amies. Ce texte, ajouterai-je, n’est pas pas écrit dans la langue que vous croyez. Il est, croyez-moi, écrit en langues étrangères. En anglais, en kaurna, en espagnol. Et dans un allemand débutant. Non je ne suis pas folle : ce texte est écrit dans tous les accents du monde. Il est une traduction à la fois légère et profonde. Un tout petit bout du grand tout tributaire. Une goutte, un grain de sable, formés par un désir élémentaire. Un désir issu de l’insu, comme ce texte qui est à vous désormais, si vous l’avez lu.
Qu’elle est belle la langue, lorsqu’elle bat seule la mesure. Quelle joie de vivre dans le langage pur et dur ! Écoutez : une parole, fugace, se propage. Bonne ou mauvaise, faites-lui face.

125 VOIX

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Isdanitov
Isdanitov · il y a
Je repasse et lis toujours ce texte avec plaisir. Très, très bon. Bravo.
·
Jusyfa
Jusyfa · il y a
BonjourMarianne, je reviens vers vous avec l'espoir d'un petit clic sur mon pseudo, ma nouvelle en finale a besoin de soutien, merci de bien vouloir m'aider dans cette dernière ligne droite . Bon dimanche.
·
Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
et voilà le summum de l'intertextualité et qui pourrait tout aussi s'appeler le miracle de la création ou les imprévus de l'écriture qui font leur chemin. mes 5 votes avec plaisir
·
Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Belle réussite que votre texte très travaillé et extrêmement bien abouti. Beaucoup d'imagination. Mes votes avec plaisir. Je vous invite à découvrir *le grand noir du Berry* retenu pour la finale du prix haïkus. http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/grand-noir-du-berry
·
Pat
Pat · il y a
Mes voix pour cet aveu de paroles tous azimuts. Je vous invite à me découvrir. Peut-être en ferez-vous des joutes oratoires ?
·
Jusyfa
Jusyfa · il y a
Que dire ? je n'étais pas là alors je n'ai pas lu ! mais quelqu'un m'a dit : "c'est drôlement bien ! " alors je vote ... + 4 .
En compétition des nouvelles, "un petit coeur collé sur un portable" n'existe pas, si vous le trouvez, prévenez-moi ! Merci.

·
MPB
MPB · il y a
Ceci n'est pas mon vote. C'est celui du lecteur d'hier et de la lectrice de demain. Ceci n'est pas une invitation à lire ma dernière nouvelle http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-noces-de-bois
mais... je ne sais plus quoi ajouter ! :-)) bravo pour ce texte qui se lit pour le plaisir des mots jonglés avec adresse.

·
Ardores
Ardores · il y a
J’aime l’idée !
·
Brennou
Brennou · il y a
Recherche sur le texte pur ? le support d'idées, sans idée ? l'idée d'un texte est-elle une idée de texte ou le texte sans idée est-il une bonne idée ? Il semblerait que oui ! Alors, je vote ! ! !
·
Isdanitov
Isdanitov · il y a
Très original. Un texte pensé, il y a de la réflexion, de l'anticipation. Un texte intelligent. J'aime le travail que cela représente. Peut-être prendrez-vous le temps de lire " Ma muse" publiée parmi les nouvelles? Merci
·