543 lectures

134 voix


Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Elle ne sait plus où il est
Le cherche pendant des heures
Est-il bleu, rouge, jaune
Exploration sans surprise
Une pince à épiler les souvenirs
Une brosse à cheveux blancs
Un crayon pour écrire les oublis

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Plus de larme
Inutile de le trouver
Il se perdra dans les limbes
La mémoire s’en est allée
Ailleurs
Dans un pays où l’on ne partage pas ses souvenirs

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Mais plus loin, la mémoire demeure
Dans l’enfance
Dans cette forêt où elle ramasse du bois
Des fagots de mémoire
Dans la douleur
Sous une pile de draps

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Elle a la mémoire dans le ventre
La guerre, la faim
La mort des êtres chers
Père, mère, sœur,
Victimes des guerres
La mémoire d’une déchirure
D’une messe d’enterrement
D’un cadeau à noël
Le goût d’un fruit

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Mais par une grâce inattendue
Le visage de sa mère apparaît
Les yeux perdus dans le sépia
À moins que ce ne soit le visage de sa fille
De sa sœur
Toutes trois aimées
Superposées
Mêlées

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Quel visage voit-elle ?
Sa mémoire ne lui dit rien
Quel est cet homme sur la photo ?
Ce jour-là, il souriait
L’été il repliait son pantalon pour marcher dans la mer
Il chantait
Près de lui une femme en maillot de bain de laine
Mais ma mère ne reconnait pas la plage
Ni cette femme
Et ne sait pas que cet homme est mort

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Elle m’a pourtant appris à nouer mes lacets
Appris à ne pas oublier de dire merci
Elle ne dit plus bonjour
À qui
Pourquoi
Ma mère n’a plus une mémoire
Elle a plein de mémoires
Celle du matin à midi
Celle de l’après-midi au goûter
Celle du soir avant le coucher
Ses souvenirs dentelés
Pleins de fils qui se croisent
Pleins de courants d’air

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Les princesses ne meurent pas
L’été commence en février
Plus de jour de la semaine
Les mois ne servent plus
Les années s’affolent
Les monarchies n’ont plus de roi

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Moi non plus
Inutile pour l’aimer
Laissez tomber les civilités
Le temps est absent
C’est un théorème
Ma mère ne sourit plus
Parle de moins en moins
Cherche ses mots dans un désert
Se perd dans des dunes vides de sens
Pas d’oasis
Des angoisses
Des caravanes oubliées qui ne transportent rien

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Ses enfants hurlent dans sa mémoire
Pleurent dans ses émotions
Peut-on faire le deuil d’un être vivant ?
M’a-t-on demandé un avis ?
Ai-je peur ?
De ce regard qui vous cherche sans vous voir
Et ces virevoltes sur un pied pour chercher la vie
Et perdre l’équilibre en découvrant des signes invisibles sur les murs

Ma mère ne fait plus de nœud à son mouchoir
Et je ne pleure pas encore
Elle n’est pas morte.

134 VOIX


Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
je comprends pourquoi votre texte est recommandé. mes félicitations. je vous invite à découvrir Au fait qui est en finale belle journée
·
Sufenta
Sufenta · il y a
L'horreur de l'Alzheimer engendre des vers splendides! Moi j'ai pourtant pleuré avant que ma mère ne meure...
·
Annelie
Annelie · il y a
"Peut- on faire le deuil d'un être vivant ?" Voilà une question qu'il m'arrive de me poser également. J'ai découvert ce soir votre touchant poème . Bravo et merci pour ce partage.
Si vous voulez me lire, je propose " Milonga ", Ttc.
·
Brocéliande
Brocéliande · il y a
Féicitations ....
·
Thara
Thara · il y a
Heureuse de vous voir parmi les textes recommandés, mes félicitations !
·
JACB
JACB · il y a
mes larmes coulent et je n'ai pas de mouchoir mais des nœuds au cœur. Maman nous a quittés à petits pas sans retrouver son chemin. Abandonnés nous sommes sur le bas-côté et je n'ai pas pleuré . Reunan vos mots expurgent ma peine.
·
Reunan
Reunan · il y a
Votre commentaire est réconfortant, merci beaucoup !!!
·
Reunan
Reunan · il y a
Bravo, quelle envolée lyrique !
·
Thara
Thara · il y a
Vote doublé !
·
Reunan
Reunan · il y a
Merci, quelques votes pour vous !
·
Reunan
Reunan · il y a
Merci, quelques votes pour vous !
·
Monique Feougier
Monique Feougier · il y a
Beauté émouvante, bien sûr un grand vote...je vous invite sur la page de Victoria chabuis, mon autre page que j'utilise rarement où j'ai traité ce thème sous un autre angle, son titre : "la tête à l'envers"
·
Reunan
Reunan · il y a
J'ai lu, j'ai aimé !
·
Marie-France Ochsenbein
Marie-France Ochsenbein · il y a
Un texte magnfique, très émouvant qui me serre le coeur.Cette mort en vie est insoutenable, mon vote
·
Reunan
Reunan · il y a
Mort en vie... oui, c'est juste ça ! Merci.
·
Marjorie Tixier
Marjorie Tixier · il y a
Sujet très touchant porté par un refrain qui l'est tout autant.
·
Reunan
Reunan · il y a
Merci.
·