218 lectures

36 voix

« Je me demande ce que je possède vraiment. Je me demande ce qui subsistera de moi après ma mort. Notre vie est brève comme un incendie. Flammes que le passant oublie, cendres que le vent disperse : un homme a vécu. »
Robaiyat, Omar Khayyám – théologien et poète persan (1048 -1131).

***

Qui cherche à se saisir du vent,
Ou bien des cendres qu’il transporte ?
Tout se fait souffle,
Fugacité,
Car chaque cendre suit la cendre,
Une rose après chaque rose,
Visage après chaque visage,
En souvenirs entremêlés.

Pour avoir cendre il faut le feu,
La chaleur forte d’un brasier.
Tout se fait flamme,
Fugacité,
Car chaque bois devient tison,
Amer brûlis des amours mortes,
Visage après chaque visage,
En souvenirs entremêlés.

Mais qui dit feu dit l’étincelle,
Dit le désir au cœur de fièvre.
Tout se fait âme,
Fugacité,
Car le désir consume aussi
Pour ne laisser que son regret,
Visage après chaque visage,
En souvenirs entremêlés.

Pas d’étincelle sans esprit,
Sans le besoin de poésie,
Tout se fait page,
Fugacité,
Car chaque page est incendie
Pour raviver en nos mémoires,
Visage après chaque visage,
Nos souvenirs entremêlés.

36 VOIX


Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Thara
Thara · il y a
Les mots traversent le temps, les siècles passent, et, ils restent fidèles à eux-même !
·
Bengali
Bengali · il y a
Belle écriture !
Trace de fugacité, de fils de vie...
Merci !
·
Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci du retour.
·
Yann Jean Eon
Yann Jean Eon · il y a
C’est beau la poésie ! Moi je suis plus dans l’humour et l’histoire. Si cœur t’en dis, jette un coup mon récit sur short édition : Le magot de Joe Pépin-de-pomme et si tu aimes le texte, vote pour lui amicalement Yann Éon
·
Soseki
Soseki · il y a
Mgnifique texte sur le temps..... à saisir ....s 'y tremper et en jouir, comme écrit Desproges et belle référence à Omar Khayyam ...
·
Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
"Le temps est comme la cascade . Tu ne l’empêcheras pas de couler mais tu peux t'y tremper pour en jouir et pour y boire a ta santé . Proverbe aquaphile ." Je ne connaissais pas cette citation du regretté Desproges, mais elle est jolie.
·
Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Nous ne sommes là que de passage. Jolie façon de mettre cette réalité en mots
·
Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Neuf siècles après Omar Khayyám, les générations ont passé, ça en fait des cendres et des incendies. Mais la pensée est toujours actuelle.
·
Bertrand
Bertrand · il y a
un poème
comme une vanité
sur le temps qui passe
et les bons moments
qui font de bons souvenirs^^+1
·
Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
On y est d'autant plus sensible qu'on affiche des kilomètres au compteur.
·
Alain Chenoz
Alain Chenoz · il y a
Lecture fugace...mais le plaisir demeure longtemps, comme un agréable parfum.
·
Jean-Jacques Michelet
Jean-Jacques Michelet · il y a
Mon vote !! Je vous invite quant à moi à découvrir "Bien fait !" sur ma page. merci et belle année.
·
Jo.L
Jo.L · il y a
Pas d'esprit sans étincelles. Mon vote
·
Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Il y a ce qu'on dit, et la façon dont on le dit. Je prends un plaisir immense à vous lire.
·
Paul Jomon
Paul Jomon · il y a
Merci de l'écrire.
·