Pétrone
27 - 66

L'identité de cet auteur latin est incertaine. On lui attribue le Satyricon, premier « roman » de toute la littérature, qui ne nous est parvenu que par fragments. L'œuvre, écrite en bas latin, est la seule qui donne à lire le latin tel qu'il était parlé par le peuple. C'est une langue verte et sans détour, faite de jeux de mots et d'inventaires obscènes et bouffons, à la croisée de tous les styles : car le texte mêlent prose, dialogue, poésie et chansons. La vulgarité de certains passages a fait que la traduction en a pendant longtemps été édulcorée mais abondamment commentée. On peut voir en Pétrone un dandy antique n'ayant eu d'autres soucis que la nonchalance et le bon mot.

Œuvresles plus lues

36

lectures

TRÈS TRÈS COURTS
1 min Classique

Cette Délos, maintenant unie à la terre par des liens indissolubles, jadis nageait dans la mer azurée, et, poussée çà et là par de légers zéphyrs, voguait ballottée sur la cime des flots. ... [+]

36

lectures

TRÈS TRÈS COURTS
1 min Classique

Déliez, jeune épouse, ces voiles de lin qui tiennent vos appas captifs, et confiez-vous sans crainte à votre maître. N’allez pas déchirer de vos ongles ce visage d’albâtre ; ne ... [+]

36

lectures

TRÈS TRÈS COURTS
1 min Classique

Lesbie, la lumière de mon âme, m’a envoyé une grenade : maintenant je n’ai plus que du dégoût pour tous les autres fruits. Je dédaigne le coing que blanchit un léger duvet ; je dédaigne ... [+]

à(re)découvrir

Son Époque
Antiquité

Alors que la France n'est pas la France. Où l'on apprend que la crise n'est pas toute jeune.

EN SAVOIR +

Sa Culture
Grèce et Rome antiques

Où l’on apprend que les grecs participaient aux jeux olympiques complètement nus.

EN SAVOIR +